AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 Rencontre au gré du Roy

Louise du Mirail
Louise du Mirail
rouge colombe
Pseudo : Typocampe
Célébrité : Jessica Clark
Crédits : Typocampe
Messages : 641

Âge : 24 ans.
Rang : Comtesse du Mirail.
Métier : Auteure de contes et de fables, elle tient un salon littéraire à Paris.
Situation matrimoniale : Veuve.

Rencontre au gré du Roy Tumblr_p8zax2RWrN1w755y6o3_540

Rencontre au gré du Roy Empty
Mer 30 Jan - 21:35

Rencontre au gré du Roy

néhémie et louise
« Il en va de notre bon plaisir Madame, que vous rencontriez notre sous-lieutenant, Monsieur de Ravalet. Nous avons donc organisé entre vous une entrevu qui se tiendra dès demain. »

Louise, qui avait été fort surprise et fort inquiétée d'avoir été demandé par le Roy, fut bien surprise lorsque celui-ci lui fit part de sa seule volonté qu'elle fasse la connaissance de ce Monsieur de Ravalet. Etait-ce là une ruse pour la démarquer ? Cela ne semblait pas. Veuve depuis bientôt un an, unique héritière de feu son époux, comte du Mirail, il était évident que le souverain tenait à faire perdurer ce nom et à lui ramener sa noblesse de jadis. Un remariage, c'était cela que l'on attendait désormais d'elle. Mais elle ne savait pas si elle en serait capable. Jamais Dieu ne le tolèrerait après le crime dont elle s'était rendue coupable. Mais soit, elle obéirait.

C'est pour cette raison qu'elle se trouvait le lendemain dans ce salon privatisé pour l'occasion. Tournée vers les jardins, la conteuse qu'elle était observait les travaux plus que la magnificence de ce qui était déjà. L'oeuvre de Louis XIV était encore inachevée mais nul doute qu'elle serait grande, faisant perdurer sa gloire dans les siècles à venir. Aussi, mieux valait ne pas se mettre à dos un aussi grand monarque. Elle attendait toutefois de voir de quelle trempe serait ce prétendant pour prendre une décision définitive et en vérité, cela la rendait bien plus anxieuse que le vacarme causé par les ouvriers au dehors et au dedans du palais.

Pour avoir goûté à la liberté durant les longues années qu'avaient duré son mariage – puisqu'elle respectait son deuil de manière bien scrupuleuse pour une femme épouse aussi infidèle qu'elle avait pu l'être –, elle n'était toutefois pas pressée de se retrouver à nouveau sous le giron d'un homme. Surtout qu'elle doutait que Louis Le Grand lui ai désigné un prétendant aussi faible que l'avait été feu Monsieur du Mirail. Serait-il homme possessif ? Intransigeant ? Capable d'exercer sur son art une quelconque censure... Toutes ces perspectives inquiétantes n'étaient pas pour la rassurer.

Finalement, elle entendit frapper calmement à la porte avant que celle-ci ne s'ouvre et lorsqu'elle se détourna pour découvrir qui était ce fameux sous-lieutenant, elle fut surprise de pouvoir observer un visage avenant et tout à fait charmant ce qui lui permit de reprendre un peu confiance. Elle eut un regard gênée en désignant les sofas :

« Monsieur de Ravalet, sans nul doute, vous avez l'allure fier d'un soldat... Louise du Mirail, c'est un plaisir de vous rencontrer. Sans doute devrions nous prendre place. »

Arrangeant sa robe bleue-roi, qui la mettait grandement en valeur, autour d'elle en s'installant dans le mobilier prévu à cet effet, elle releva vers lui deux prunelles d'un bleu tout aussi éclatant quoi que plus clair afin de l'observer. Elle n'était pas de ces jeunes femmes prudes et intimidées par une première rencontre ni une de ses épouses qui baisseraient les yeux pour s'adresser à leurs époux, elle s'en était fait la promesse il y a bien longtemps. Elle garda toutefois le silence, attendant qu'il entame plus avant une conversation, méfiante encore.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D'Ombre et Lumière :: 
VersaillesVersailles
 :: Le château :: Le rez-de-chaussée
-