AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Réouverture du forum !

 Louise du Mirail ◆ Rouge colombe

avatar
Louise du Mirail
rouge colombe
Pseudo : Typocampe
Célébrité : Emma Stone
Crédits : Fassylover
Messages : 610

Âge : 26 ans.
Rang : Comtesse du Mirail.
Métier : Auteure de contes et de fables, elle tient un salon littéraire à Paris.
Situation matrimoniale : Veuve.



Dim 16 Déc - 16:02

Louise du Mirail

rouge colombe
Prénoms : Louise Angélique. ◆ Nom : du Mirail. ◆ Date de naissance : 17 octobre 1652. ◆ Âge : 26 ans. ◆ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle. ◆ Situation matrimoniale : Veuve. ◆ Rang : Comtesse du Mirail. ◆ Métier : Auteure de contes et de fables, elle tient un salon littéraire à Paris. ◆ Religion : Bien qu'elle ait du renier sa foi en faveur du catholicisme, elle conserve ses idéaux protestants. ◆ Groupe : Vénus. ◆ Célébrité : Emma Stone. ◆ Crédits : Fassylover.
Oh ! Bonjour ma toute belle ! Que puis-je pour toi aujourd'hui ? Une beauté aussi éclatante qu'éternelle ? Quelques philtres d'amour ? Ton avenir peut-être ? Ah moins que tu ne sois là aujourd'hui pour une raison plus sombre ? Claude La Lune est une merveilleuse diseuse de bonne aventure mais aussi une empoisonneuse notoire et une faiseuse d'anges réputée dans la capitale, tu es venue jusqu'à elle ce soir, pourquoi ? Exprimes lui ta requête, dis-nous pourquoi tu pourrais en venir à la visiter en un minimum de 10 mots [dialogue uniquement].

Ah ! Le contraire m'aurait surpris, mais as-tu conscience des risque que tu as encouru pour venir jusqu'à moi à une telle heure par les temps qui courent ? J'espère que tu as été prudente en chemin. En effet, La Reynie et ses hommes sont à l'affût et les arrestations sont nombreuses pour toute personne suspectée d'avoir un lien proche où lointain avec l'affaire des poisons. Claude La Lune a bien raison de craindre que tu ne les ais conduis jusqu'à elle, elle irait au bûcher. Mais as-tu seulement conscience du danger ? Crains-tu toi aussi que la police ou les soldats du roi ne te tombes dessus ? Dis-nous un peu ton sentiment sur la chasse aux sorcières en cours en un minimum de 10 mots [dialogue uniquement].

Bien bien... Tu sais, on est jamais assez prudent en ce moment... Je préférais demander. Donc, revenons-en à l'affaire pour laquelle tu es venue me consulter. Es-tu seulement prête à en payer le prix ? Selon la raison pour laquelle tu as fait tout ce chemin, le prix peut-être quelques Louis, mais il peut aussi désigner les conséquences de ce que tu souhaites faire. Es-tu consciente des risques que tu prends ? As-tu assez de ressources pour t'offrir ses services ? Chaque action a son prix, dis-nous si ta décision est bien réfléchie en un minimum de 10 mots [dialogue uniquement].
Les mauvaises langues, du temps de Louise du Mirail, auront toujours eu à dire. De cette femme de lettres ambitieuse à la vie sulfureuse, les amateurs de potins auront toujours su se nourrir. De cette femme froide collectionnant les amants, celles qui jalousaient sa beauté et ceux auxquels elle s'était refusée auront toujours eu à se moquer. Pourtant, au-delà de toutes ces médisances, il me revient aujourd'hui la tâche ardue de vous conter l'histoire, pleine de rebondissement de cette grande dame à l'esprit, la langue et la plume plus affutés que n'importe quelle lame, de cette simple fille de bourgeois devenue comtesse et femme de lettres.

Chapitre 1 : Titre.

Fille aînée d'une famille privilégiée de la bourgeoisie parisienne, Louise, née Baraquin, eut la chance de bénéficier de l'éducation la plus soignée et raffinée qui puis être offerte à une jeune fille de son rang en son temps. C'était que reposaient sur elle tous les espoirs de noblesse de ses parents. Toute sa vie semblait alors tracée, elle épouserait un homme noble que sa fortune ferait rougir et vivrait dès lors parmi les plus privilégiés de ce monde.

Chapitre 2 : Titre.

Louise avait finalement atteint l'âge de se marier et de fonder son propre foyer. Son père souhaité pour elle un noble parti qui lui ouvrirait des portes lui demeurant encore close, mais sa fille, entêtée, avait une idée bien plus précise de l'homme qui serait sa proie.

Alexandre du Mirail n'avait pas de richesse. Ultime héritier d'une famille de vieille noblesse qu'un ancêtre, peu illustre, avait ruinée en femmes, en jeux et en boissons, il ne lui restait de cet héritage dilapidé qu'un nom. Mis au banc de la haute société, et des cours royales s'étant depuis ce temps succédées, cette famille n'avait pourtant pas été oubliée car, malgré ou grâce à la pauvreté dans laquelle ils furent abandonnés, ils pouvaient encore se targuer de fournir à la France, en leur sein, nombre de grands penseurs, d'hommes et de femmes de lettres et de sciences. Et c'était ce qu'on avait fait d'Alexandre de par une éducation pointilleuse et rigoureuse dispensée par ses parents mais aussi ses oncles, ses tantes et d'autres plus lointains parents.

Chapitre 3 : Titre.

...
Pseudo : Typocampe. ◆ Âge : 24 ans. ◆ Trouvaille du forum : Dans les méandres de mon imagination. ◆ Avis sur le forum : Loin d'être objective, je le trouve génial ! ◆ Le mot de la fin : Fin. ◆ Rang souhaité : Rouge colombe.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Carton rouge...
» Bouge ton boule, c'est pour moi qu'on déroule le tapis rouge... >>Libre
» Les rouge vs les bleu :Un jeune est assassiné à Montréal.
» Count as Peintur' Rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D'Ombre et Lumière :: 
Visages barbouillés de fards
 :: Le registre des naissances
-