AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 Louise du Mirail ◆ Rouge colombe

Louise du Mirail
Louise du Mirail
rouge colombe
Pseudo : Typocampe
Célébrité : Jessica Clark
Crédits : Typocampe
Messages : 641

Âge : 24 ans.
Rang : Comtesse du Mirail.
Métier : Auteure de contes et de fables, elle tient un salon littéraire à Paris.
Situation matrimoniale : Veuve.

Louise du Mirail ◆ Rouge colombe Tumblr_p8zax2RWrN1w755y6o3_540

Louise du Mirail ◆ Rouge colombe Empty
Dim 16 Déc - 16:02

Louise du Mirail

rouge colombe
Prénoms : Louise Angélique. ◆ Nom : du Mirail. ◆ Date de naissance : 17 octobre 1654. ◆ Âge : 24 ans. ◆ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle. ◆ Situation matrimoniale : Veuve. ◆ Rang : Comtesse du Mirail. ◆ Métier : Auteure de contes et de fables, elle tient un salon littéraire à Paris. ◆ Religion : Bien qu'elle ait du renier sa foi en faveur du catholicisme, elle conserve ses idéaux protestants. ◆ Groupe : Vénus. ◆ Célébrité : Jessica Clark. ◆ Crédits : Typocampe.
Oh ! Bonjour ma toute belle ! Que puis-je pour toi aujourd'hui ? Une beauté aussi éclatante qu'éternelle ? Quelques philtres d'amour ? Ton avenir peut-être ? Ah moins que tu ne sois là aujourd'hui pour une raison plus sombre ? Madame, malgré tous les services que vous avez pu me rendre par le passé, ne pensez pas que nous soyons amies et n'ayez nullement l'insolence de croire que vous pouvez lire dans mes pensées. Je viens ici ce soir car je n'ai plus de cette infusion pour apaiser mes songes que vous aviez pu me faire.

Ah ! Le contraire m'aurait surpris, mais as-tu conscience des risque que tu as encouru pour venir jusqu'à moi à une telle heure par les temps qui courent ? J'espère que tu as été prudente en chemin. Vous en savez bien trop sur moi pour que je risque de causer votre perte, ce serait assurer là ma chute. Alors ne doutez pas ainsi, n'ai-je pas toujours été prudente par le passé ? Je le suis encore ce soir.

Bien bien... Tu sais, on est jamais assez prudent en ce moment... Je préférais demander. Donc, revenons-en à l'affaire pour laquelle tu es venue me consulter. Es-tu seulement prête à en payer le prix ? Pensez bien que le repos de mon âme n'a pas de prix, mais faute de pouvoir me l'offrir contre quelques pièces, je souhaiterais au moins le repos de mon corps. Je n'ai pas dormi depuis des jours que vos herbes me font défaut alors cessez de vous inquiétez et mettez vous à l'ouvrage.
Les mauvaises langues, du temps de Louise du Mirail, auront toujours eu à dire. De cette femme de lettres ambitieuse à la vie sulfureuse, les amateurs de potins auront toujours su se nourrir. De cette femme froide collectionnant les amants, celles qui jalousaient sa beauté et ceux auxquels elle s'était refusée auront toujours eu à se moquer. Pourtant, au-delà de toutes ces médisances, il me revient aujourd'hui la tâche ardue, au travers les témoignage que j'ai récolter à son sujet - car nul mot ne saurait être plus authentique -, de vous conter l'histoire, pleine de rebondissement de cette grande dame à l'esprit, la langue et la plume plus affutés que n'importe quelle lame, de cette simple fille de bourgeois devenue comtesse et femme de lettres, dictant ses désirs dans un monde d'hommes.

Chapitre 1 : Le précepteur.

Si j’ai interrogé ses parents, ses frères, ses sœurs et ses amis d’enfance, le plus éloquent portrait qui me fut dressé d’elle dans sa prime jeunesse est celui que me dépeignit Honoré Lastré, le précepteur de sa famille. Je vous confie là les mots qu’il utilisa pour outils de sa toile.

« L’aînée de la famille Baraquin était une jeune fille docile, calme et réfléchie. Elle a toujours porté un grand intérêt pour mes enseignements et c’est d’ailleurs pour cette raison que parmi toutes ses sœurs, elle était la plus accomplie. Sa vive intelligence n’avait d’égal que son imagination toutefois et je me souviens encore de son regard rêveur se perdant dans les nuages, combien de fois ai-je dû la ramener à terre. Mais pour tout vous avouer, je n’en avais guère le cœur tant les histoires qu’elle pouvait écrire sur son temps libre étaient agréables à la lecture. Au fil des années, j’ai vu sa plume évoluer, prendre des courbes plus somptueuse à mesure qu’elle maîtrisait son maniement. Ses mots se faisaient plus assurés, ses tournures de phrase plus harmonieuse et plus légères. Et si je trouvais dommage qu'elle gâche ses facultés à de telles fantaisie, je n'ai jamais réussi à l'en détourner. De plus, il était du goût de sa mère qu'une jeune fille garde un peu de fantaisie et puisque celle-ci n'était qu'innocence, autant l'y encourager.
Que j'ai pu être aveugle. Cette femme voulait tant que sa fille puisse être remarquée dans un salon littéraire qu'elle permettait ses fables que pour mieux la vendre. Une ruse que Louise avait déjouée et tourné à son avantage. Elle savait pertinemment ce que l'on pouvait attendre d'elle : un grand mariage, avec un bon parti. C'était que reposaient sur elle tous les espoirs de noblesse de ses parents. Elle épouserait donc un homme noble que sa fortune ferait rougir et vivrait dès lors parmi les plus privilégiés de ce monde.
Et à mesure qu'elle grandit, quand je voyais sa plume s'élever parmi les grandes, d’autres ne voyaient que son corps devenir progressivement celui d’une femme. Une femme pourtant plus forte que dix hommes et qui savait visiblement parfaitement où elle souhaitait mener sa barque et quel genre d'homme elle voulait épouser, quelle genre de proie elle devait flairer. »

Chapitre 2 : L'amant.

L'homme qu'elle épousa ne pu hélas pas m'être d'une grande utilité dans mes recherches. Dans un premier temps, quand il la convoita, il n'était qu'un freluquet éperdument amoureux avant que tout ne soit gâcher par le mariage. Mais j'ai alors remonté la trace d'une des liaisons qu'entretenu la comtesse, Antoine de Chambray.

« Alexandre du Mirail n'avait pas de richesse. Ultime héritier d'une famille de vieille noblesse qu'un ancêtre, peu illustre, avait ruinée en femmes, en jeux et en boissons, il ne lui restait de cet héritage dilapidé qu'un nom. Mis au banc de la haute société, et des cours royales s'étant depuis ce temps succédées, cette famille n'avait pourtant pas été oubliée car, malgré ou grâce à la pauvreté dans laquelle ils furent abandonnés, ils pouvaient encore se targuer de fournir à la France, en leur sein, nombre de grands penseurs, d'hommes et de femmes de lettres et de sciences. Et c'était ce qu'on avait fait d'Alexandre de par une éducation pointilleuse et rigoureuse dispensée par ses parents mais aussi ses oncles, ses tantes et d'autres plus lointains parents.
Aussi, imaginez-vous quel petit homme ennuyeux il pouvait être. Je n'ai jamais compris ce que Louise lui trouva, elle m'a toujours dit qu'il faisait parti d'un plan plus vaste qui servait ses propres dessins puisque ainsi auprès de tel homme, elle était libre. Le mariage ne leur réussi pourtant pas, ils ne furent jamais le couple accordé que l'on aurait pu souhaiter apercevoir. Elle était trop belle, lui trop discret. Une telle femme a besoin d'un homme imposant, qui sache se montrer digne d'elle et c'est pour cela qu'elle tomba dans mes bras.
J'ai parfaitement conscience de ne pas être son seul amant, je peux toutefois me vanter d'être le plus ancien et si elle ne s'est pas encore lassée de moi c'est sans nul doute parce qu'elle connait ma valeur et ma loyauté. »

Chapitre 3 : La servante.

Amélie est l'actuelle femme de chambre de Louise de Mirail et il est certain que si quelqu'un connait aujourd'hui la dame, c'est bien elle puisqu'elle est le témoin de ses jours et de ses nuits.

« Il est important que vous sachiez, avant tout autre chose, que ma maîtresse est tourmentée depuis que son époux est mort. Elle peine à trouver le sommeil et à se nourrir, nul doute pour moi qu'elle ne parvient pas à se pardonner le sang qu'elle a sur les mains. Toutefois, ne pensez pas que ses insomnies sont seulement causées par de mauvais songes, bien souvent, elle les écoules dans les bras de ses amants. Une domestique sait ce qu'il se passe ou non dans le lit de sa dame...
Mais en dehors de ses draps, madame est pour moi un mystère aussi entier que pour vous. A la fois sombre et pleine de vie, douce et terrible, froide et sensible, plus le temps passe et plus les secrets s'accumulent sur sa conscience si bien que je ne peux que craindre qu'un jour leur poids ne la submerge...
Je prie pour le salut de son âme. »
Pseudo : Typocampe. ◆ Âge : 24 ans. ◆ Trouvaille du forum : Dans les méandres de mon imagination. ◆ Avis sur le forum : Loin d'être objective, je le trouve génial ! ◆ Le mot de la fin : Fin. ◆ Rang souhaité : Rouge colombe.
Émile Maupin
Émile Maupin
vallombreuse
Pseudo : Irina/Wild Concerto
Multi-compte(s) : Olympe de La Trémoïlle, Julie de Sainte-Maure
Célébrité : Tom Hiddleston
Crédits : Maquizz | Visage du Passé
Messages : 54

Âge : 32 ans.
Rang : Noble excommunié, Émile de Sérigny de son vrai nom.
Métier : Comédien à la troupe de l'Hôtel de Bourgogne.
Situation matrimoniale : Célibataire.

Louise du Mirail ◆ Rouge colombe Tumblr_ohxrkyxXsR1tberpco3_540

Louise du Mirail ◆ Rouge colombe Empty
Sam 26 Jan - 3:49

Félicitations !

bienvenue à la cour de France
Que dire, sinon que la fiche a été un véritable plaisir à lire et que j'ai bien aimé son originalité? Je te donne donc mon accord pour la validation, et peut-être que je vais faire un petit tour par ta fiche de liens pour Olympe et Julie Very Happy

Bravo, tu es le bienvenu à Paris ! Tu peux maintenant aller recenser ton métier si tu en as un. Une fois cela fait, tu vas pouvoir créer ta fiche de liens et ta fiche de rp. D’ailleurs, tu peux dès maintenant commencer à rp ! Tu peux rechercher un partenaire par ici. Amuse-toi bien parmi nous ! Louise du Mirail ◆ Rouge colombe 2510646787
Estienne d'Escorches
Estienne d'Escorches
silencio
Pseudo : Estienne d'Escorches de Sainte Croix
Célébrité : Evan Williams
Crédits : Sygin
Messages : 89

Âge : 25 ans
Rang : Fils d'un marquis, il est de coutume de l'appeler Comte
Métier : Diplomate à la cour du roi
Situation matrimoniale : Veuf, père d'un fils de trois ans.

Louise du Mirail ◆ Rouge colombe Tumblr_o3hfqzZi6q1qgim0ko2_250

Louise du Mirail ◆ Rouge colombe Empty
Sam 26 Jan - 13:34
Fiche très agréable à lire, et originale :)

Bienvenue ^^

_________________
Louise du Mirail ◆ Rouge colombe Untitled
Ce qui brille n'est pas d'or. Les ombres sont mêlées de silences et de secrets. Étant au-delà des apparences, elles ne mentent pas elles. À l'image d'un croquis dessiné maladroitement aux côtés d'un amant.
Louise du Mirail
Louise du Mirail
rouge colombe
Pseudo : Typocampe
Célébrité : Jessica Clark
Crédits : Typocampe
Messages : 641

Âge : 24 ans.
Rang : Comtesse du Mirail.
Métier : Auteure de contes et de fables, elle tient un salon littéraire à Paris.
Situation matrimoniale : Veuve.

Louise du Mirail ◆ Rouge colombe Tumblr_p8zax2RWrN1w755y6o3_540

Louise du Mirail ◆ Rouge colombe Empty
Sam 26 Jan - 13:44
Merci à toutes les deux ! :iheartu:

Je vais poster ma fiche que l'on puisse parler lien :3
Contenu sponsorisé
Louise du Mirail ◆ Rouge colombe Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Les rouge vs les bleu :Un jeune est assassiné à Montréal.
» Count as Peintur' Rouge
» le livre rouge
» Teindre du cuir en rouge ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D'Ombre et Lumière :: 
Visages barbouillés de fards
 :: Le registre des naissances :: Fiches validées
-