AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Nous sommes en avril 1672.
La Cour est actuellement installée à Saint-Germain-en-Laye.

Event 1 : Les plaisirs de la fête.
Une fête somptueuse a lieu en ce moment à Versailles ! Il faudrait être fou pour manquer cela !

 Mini-intrigue ◆ Un petit colin-maillard?

avatar
Deus Ex Machina
Compte fondateur
Messages : 128
Points : 40

Mar 28 Aoû - 16:51

Mini-intrigue ◆ Un petit colin-maillard?

au fil du hasard
L’après-midi à Saint-Germain-en-Laye risque d’être long! Heureusement, la surintendante de la Maison de la Reine, Olympe de Soissons, fatiguée de l’ennui mortel digne d’un couvent, a eu la bonne idée, avec le surintendant de la musique du Roi Jean-Louis Lully, d’organiser un colin-maillard avec les autres dames et demoiselles, invitant aussi les passants histoire de rendre le jeu encore plus amusant.

Parmi les joueurs, il y a la jeune Flavie de Ravalet ainsi que la marquise de Listenois, Olympe de La Trémoïlle, qui passaient par là et qui ont été aussitôt invitées à se joindre au jeu. Pour une fois, au diable les rangs, puisque Jeanne Rosières s’est laissée convaincre de participer aussi! Bon, enfin, il s’agit d’assister la comtesse de Soissons dans le jeu, de bander les yeux des gentilshommes ou des dames, mais c’est quand même quelque chose, non?

Après tout, n’est-ce pas là une chance de côtoyer de grandes têtes tels que l’abbé de Choisy et Madame de Montespan, qui se sont eux aussi joints au jeu? Cependant, quelques mignons de Monsieur se sont, eux aussi, joints au jeu. Et comme tout le monde sait que ce ne sont pas des lumières, il ne reste plus qu’à espérer que le jeu ne deviendra pas une catastrophe bien vite…

On a tiré à la bûchette, et c’est Flavie de Ravalet qui a les yeux bandés.

Contraintes pour le premier tour :

- Flavie de Ravalet devra répondre en premier, et sa victime sera un de mignons de Monsieur, qui prendra la fuite aussitôt touché et foncera contre Madame de Montespan, les deux tombant à la renverse.
- Jean-Louis Lully devra insérer une citation de son choix du Génie, du film Disney Aladdin.
- Jeanne Rosières portera secours à Madame de Montespan et au mignon, et tentera de calmer ce dernier.
- Olympe de La Trémoïlle devra faire une réflexion profonde sur la sélection naturelle.

À savoir :

- À part Flavie, vous pourrez répondre dans l’ordre qu’il vous plaira pour l’instant, et les RPs devront faire moins de 500 mots pour s’assurer de la fluidité de la mini-intrigue.
- Lorsque tout le monde aura répondu au premier tour, Deus relancera l’intrigue.
- Madame de Montespan, l’abbé de Choisy, Olympe de Soissons et les mignons sont présents, mais vous pouvez aussi faire intervenir d’autres personnages célèbres si vous le désirez (dans la mesure du possible, bien sûr).

avatar
Invité
Invité
Mer 29 Aoû - 18:27

Un petit colin-maillard ?


C'est soigneusement apprêtée et, il fallait le dire, en tout point ravissante que l'on avait vu la jeune Flavie s'avancer farouchement au-dehors du château. On lui avait intimé que se tiendrait l'après-midi une animation à laquelle elle avait depuis eu hâte de participer. Autant qu'elle appréciait la lecture, dévorant les ouvrages à la vitesse du plus vigoureux des étalons espagnols, elle ne se refusait certainement pas à un jeu à plusieurs, lassée de l'atmosphère austère qui semblait s'installer ces derniers temps à Saint-Germain-en-Laye. Elle connaissait bien le jeu en question, pour y avoir joué dans ses jeunes années au château de Tourlaville, avec ses frères et sa sœur. La perspective de s'y remettre à vingt-et-un ans lui semblait aussi délicieuse que loufoque, mais près tout, tous les plaisirs étaient permis à la Cour. Dans la douceur de l'après-midi ensoleillée, la blonde aperçut le petit groupe disposé en un large cercle à la naissance des allées fleuries, et salua de loin celles qui la hélèrent avant de les rejoindre.

Flavie se vit offrir une place entre l'abbé de Choisy et Olympe, à qui elle sourit chichement, une raideur faciale qui trahit son ressentiment envers l'amie de son frère. Mais au diable les discordes, elle était là pour s'amuser et n'allait pas laisser la présence de la marquise ombrager son après-midi. C'était donc presque inconsciemment que Flavie orientait son buste sur sa droite, vers l'abbé ainsi que son voisin, le jeune Lully, à qui elle vouait une adoration muette. La claveciniste avait en effet assisté à toutes les programmations du surintendant, appréciant tout ce qu'elle entendait et reproduisant certaines mélodies dans ses quartiers, mais n'avait jamais su exprimer son admiration. Et alors qu'on la désignait vainqueurs du tir à la bûchette, elle pria pour ne pas se retrouver dans une situation embarrassante sous les yeux du prodige. Elle sourit à Jeanne alors que celle-ci s'avançait pour lui bander les yeux, et lui demanda de ne pas trop serrer l'étreinte, l'excitation se faisant déjà sentir dans sa voix. Bientôt, la voici toute désorientée, les bras tendus, secouée d'éclats de rire alors que des voix familières et inconnues l’appellent de tous côtés. Finalement, elle en attrape un. «Je te tiens !», elle crie, victorieuse, mais avant de pouvoir déterminer la nature de sa prise, celle-ci lui échappe des mains. Ses doigts se portent alors à son bandeau qu'elle retire avec précipitation, pour découvrir le carnage : la gracieuse maîtresse du Roi, partie à la renverse avec un des mignons. «Allons, suis-je à ce point effrayante ?». On rit bien fort de cette déconvenue, et tandis que la femme de chambre de Madame Delacour se penche sur les deux corps renversés, Flavie se demande si elle doit replacer le bandeau. Avec une telle assemblée, la partie promettait d'être animée !
avatar
Jeanne Rosières
la belle oubliée
Pseudo : Hachi
Célébrité : Lily James
Crédits : Coatlicue
Messages : 60
Points : 75

Âge : 26 années
Rang : Roturière
Métier : Dame de Compagnie & Co
Situation matrimoniale : Célibataire qui vient de faire une rencontre



Jeu 30 Aoû - 14:28

Un Petit Colin-Maillard ?


Comme toujours lorsque sa dame l’affranchissait le temps de quelques heures, la jeune femme enfilait sa plus belle robe, certes un peu austère mais elle n’avait point le choix. Habituellement elle passait une bonne partie de son temps à parcourir les quartiers riches de Paris, s’imaginant maîtresse de toutes ces demeures. Mais aujourd’hui, en cette journée illuminée elle avait décidé de rendre visite à une ancienne amie, résidente de Saint-Germain-En-Laye. La distance n’avait pas fait peur à la demoiselle et c’est ainsi qu’elle embarquait pour un long voyage vers de nouvelles contrées encore inconnues à ses yeux.  Jeanne avait rempli ces longues heures de trajet en contemplant la beauté de la faune et de la flore à l’extérieur de Paris. En cet instant jamais elle ne se serait doutée que très bientôt elle se retrouverait mêlée à un étrange jeu dans les somptueux jardins de Saint-Germain-En-Laye.

C’est bien plus tard, sur le chemin, alors qu’elle marchait non loin du château qu’elle fut comme aspirée. Curieuse, la jeune femme s’approchait du groupe qui s’était peu à peu formé entre les innombrables et indiscernables allées florales du luxueux clos.

À travers ce brouhaha de dentelles et de plumes, Jeanne se fit discrète, bien qu'elle n’était pas si laide dans sa robe de promenade violine; sa tête blonde demeurait nue. Elle n’était point surmontée d'un grand chapeau garni de plumes qui aurait dû contraster avec une tenue élégante. Disons qu'elle n’était pas habillée pour l’occasion.

Alors qu’elle avait tenté de s’éclipser on l’avait interpellé pour l’inviter, sans vraiment la connaître. Flattée qu’on l’ai remarqué, elle se laissa facilement convaincre, son amie pouvait bien attendre après tout. Sûrement que jamais une telle occasion ne se reproduirait.
Tandis qu’elle se demandait quelle attitude elle allait devoir adopter, l’arrivée d’une demoiselle aux traits si délicats et à la chevelure si flavescente suscitèrent plusieurs acclamations coupant ses pensées. Étudiant tour à tour les visages des dames et messieurs qui l’entouraient, elle comprit rapidement qu’elle ne connaissait que très peu de gens, débutait alors l’apprentissage de leur nom au gré des conversations. Elle reconnu un certain Jean-Louis Lully un claveciniste à qui sa dame avait parlé auparavant, Madame de Montespon célèbre maîtresse du roi ainsi qu’une jeune fille nommait Olympe, elle le savait pour l’avoir entendu plusieurs fois se faire saluer.

Heureusement pour elle l’activité n’était point compliquée et les explications brèves lancées par quelques personnages soucieux lui suffirent amplement. Bander les yeux des gentilshommes ou des dames, fut la tâche la plus délicate.  Toute souriante la Flavie de Ravalet gagnante du tir à la buchette s’avançait déjà vers elle. Déglutissant, elle se mit à envier la jeune demoiselle, son accoutrement et son air insouciant. Alors qu’elle tentait de nouer le ruban, trouvant le juste milieu pour ne pas froisser le tendre portrait de la jeune femme, ses pensées divaguèrent.Aurait-elle un jour la chance de vivre ce moment en tant que véritable demoiselle ?

C’est sans surprise que les ricanements aigus des nobles gens vinrent bientôt assaillir les pauvres tympans de notre petite Jeanne.  Les bras tendus, déversant son rire cristallin à travers la foule, la gracile Flavie tentait tant bien que mal de se trouver une proie. Anne observait la scène à une distance respectable de sorte qu’elle puisse venir en aide aux admirables personnes. Certes elle se trouvait au beau milieu des jardins de Saint-Germain-En-Laye mais son statut d’assistance restait le même.

Soudain, alors qu’en silence Jeanne fixait les clapotis d’une fontaine, un supposé mignon et l’élégante Madame de Montespan tombèrent tous deux à la renverse. Déjà dénuée de son bandeau la gracieuse Flavie lançait une bribe de mots sur un ton d’amusement, tandis que l’assemblée suivait. Surprise par cette soudaine chute Jeanne s’était empressée de porter secours aux deux individus. Inquiète de leur état elle leur avait tout bonnement posé la question alors qu’à peine quelques minutes plus tôt elle s’était jurée de ne prendre la parole qu’en cas de réelle nécessitée.
« Puis-je vous proposer mon aide Madame ainsi qu’à vous Monsieur ? Rassurez-moi vous n’êtes point blessés ? » les questionnai-je d’un regard anxieux.

Elle avait peur de se retrouver fautive de cet accident, s’attirer des problèmes ne lui disait rien du tout surtout hors de Paris. Tandis que le mignon était presque sur pied, Madame de Montespan peinait à retrouver son équilibre. Par initiative elle lui proposa sa main. que la dame acceptait suite à une inspection sévère de la propreté de celle-ci. La masse agitée continuer à caqueter dans tous les sens tandis que la jeune Flavie contemplait son ruban d’air indécis. Alors que Jeanne pensait être sortie d’affaire « le mignon chuteur » la heurta de plein fouet, les yeux écarquillés il bafouilla quelques excuses. Lui qui s’était relevé le premier elle n’aurait pas pensé qu’il finisse dans cet état. Il était aussi agité qu’une anguille hors de l’eau. Derrière lui Madame de Montespan le regardait d’un air interrogateur, comme elle le craint son regard de harpie se riva ensuite sur elle. Jeanne se décida à agir.

« Tout va bien monsieur, ce n’était qu’une chute maladroite. Vous ne le vouliez point. Madame de Montespan n’est nullement blessée. Vous n’avez pas à vous en faire. » dit-elle en se penchant vers le personnage avachi. Elle se risqua même à poser une main sur l’épaule de l’intéressé. En vint le gentilhomme restait pétrifié.
Oups:
 

_________________
       
       
Jeanne Rosières
What lies behind us and what lies ahead of us are tiny matters to what lies within us.
~Ralph Waldo Emerson~
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mini intrigue ♕ Le Colin Maillard
» △ MINI-INTRIGUE N°1 - des vivres pour la survie (inscriptions closes)
» [BAL] Et les étoiles dansèrent...
» Mini Intrigue :: Lie To Me
» Mini Intrigue :: The Calling Dead

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D'Ombre et Lumière :: 
Résidences Royales
 :: Saint-Germain-En-Laye :: Jardins
-