AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Nous sommes en avril 1672.
La Cour est actuellement installée à Saint-Germain-en-Laye.

Event 1 : Les plaisirs de la fête.
Une fête somptueuse a lieu en ce moment à Versailles ! Il faudrait être fou pour manquer cela !

 [Néhémie & Olympe] Soirée pyjama, sauce 17e!

avatar
Olympe de La Trémoïlle
belladone
Pseudo : Irina/Wild Concerto
Multi-compte(s) : Émile Maupin
Célébrité : Sarah Bolger
Crédits : Typocampe
Messages : 182
Points : 65

Âge : 20 ans.
Rang : Marquise de Listenois
Métier : Dame d'atours de Mademoiselle, herboriste à ses temps perdus.
Situation matrimoniale : Mariée à Alexis de Bauffremont.



Jeu 16 Aoû - 15:55

Soirée pyjama, sauce 17e!

néhémie & olympe
Avec toutes les autres dames de la Maison de Mademoiselle parties à Fontainebleau et Olympe laissée derrière pour prendre soin de ce qui restait derrière dans la garde-robe d’Anne-Marie-Louise comme elle était la plus jeune des deux dames d’atours, elle aurait bien pu se plaindre de son triste sort d’avoir été ainsi assignée pour rester derrière, comme une insignifiante petite chose. Olympe, comme à son habitude, était restée discrète sur ce petit malheur, refusant que qui que ce soit la prenne en pitié ou, pire, que l’on répande des ragots sur elle. Il fallait voir le tout comme des vacances, puisque Mademoiselle, bien souvent, n’était pas de tout repos, et qu’Olympe et les autres dames étaient bien souvent chargées d’atténuer les flammes entre la princesse, le duc de Lauzun, le Roi, et le reste de la Cour. C’était là un dur travail de diplomate, qui ne s’apprenait qu’à force de finesse et de parfaite connaissance des doigtés requis pour ne pas être enterré de ridicule par les autres courtisans et par le courroux de sa maîtresse et de son Roi… Mais Olympe, heureusement, s’était plutôt bien tirée quant à ce jeu, du moins jusqu’à maintenant, et elle avait bien l’intention de toujours s’en tirer indemne. Toutefois, elle devait bien avouer qu’elle tentait de se trouver une autre charge – peut-être même la Maison de la future Dauphine Marie-Anne de Bavière, promise au Dauphin depuis 1668, lorsque viendrait le moment où elle s’établirait en France. Pas de mariages secrets et d’autres drames du genre avec celle-là, au moins…

Cette soirée-là n’était pas faite pour se morfondre sur son sort, loin de là : si le Château-Vieux était presque vide et qu’Olympe n’avait pas regagné son hôtel dans Paris, comme il lui restait encore quelques petites choses à régler le lendemain matin avec les femmes de chambre qui étaient restées derrière, il n’y avait donc aucun mal à inviter un ami pour égayer la soirée. Son presque fiancé, Néhémie de Ravalet, n’avait pas suivi la Cour pour son petit séjour à Fontainebleau : sa compagnie étant toujours des plus agréables, Olympe l’avait invité à passer la soirée dans le salon des dames de Mademoiselle, où personne ne les dérangerait, sauf peut-être quelques femmes de charge ici et là, et qui verraient bien que rien de compromettant ne s’y produisait. Il fallait tout de même avouer qu’une telle idée aurait fait rire Olympe aux éclats, si on l’accusait d’une telle chose. S’ils avaient été presque fiancés, le mariage n’ayant pas eu lieu en raison du passé plutôt lourd de la famille de Ravalet et de la quête de retour en faveur d’Henri de La Trémoïlle, les deux jeunes gens étaient restés proches : il n’y avait aucun lien amoureux, Olympe étant dans un mariage arrangé qui, contre toute attente, avait réussi, pendant que Néhémie, de son côté, n’était nullement intéressé par la gent féminine. C’était un secret dont Olympe était l’une des rares connaisseuses : si cette révélation l’avait quelque peu choquée au début, il fallait dire que le tout lui était assez bien égal. Elle avait appris, au fil du temps, à ne se soucier de que ce qui la concernait directement. Et, jusqu’à maintenant, son esprit s’en trouvait beaucoup plus tranquille. Avec son petit passe-temps d’herboriste, il était bien possible qu’elle ait, un jour, d’autres chats à fouetter…

Ce soir, néanmoins, n’était pas fait pour que les quelques inquiétudes d’Olympe soient cultivées. Histoire de rendre le tout chaleureux, elle avait fait allumer un feu en cette humide soirée d’avril afin d’égayer quelque peu l’endroit, et avait demandé du vin chaud sucré. On lui avait apporté, en prime, des brioches qui n’avaient pas été touchées et qu’Olympe faisait réchauffer près du foyer. Une fois installée dans un fauteuil, jetant ses pantoufles non loin d’elle et se dégourdissant les orteils après une journée passée debout, elle ferma les yeux, un soupir et un sourire satisfaits trahissant son soulagement. La quiétude fut de courte durée, mais l’interruption ne fut pas importune : on cogna à la porte, et Olympe, bien sûr, savait qu’il s’agissait de son invité. Sans même daigner de se chausser, restant en bas, elle se dirigea vers la porte, et eut un large sourire lorsque la tête de Néhémie se présenta dans l’encadrement.

- Vous voilà enfin! On m’a donné des brioches que j’ai mis près du feu pour les réchauffer, et vous arrivez tout juste avant qu’elles ne brûlent! Toujours à l’heure, comme je puis le constater, s’exclama Olympe, son ton quelque peu espiègle. Il n’y aura personne pour nous interrompre sauf quelques femmes de chambre restées derrière.

Olympe se dirigea vers un fauteuil, après avoir bien fermé la porte pour éviter qu’on n’entende leur conversation, désignant à Néhémie un autre siège pour s’asseoir. Prenant ses aises, elle étendit ses jambes sur le fauteuil, comme s’il s’agissait d’une chaise longue. Au diable le protocole et la bienséance! Du moins pour ce soir.

Vous êtes bien aimable de ne pas m’avoir abandonnée dans mon isolement, dit-elle, faussement désolée. Las, Mademoiselle n’a pas jugé ma présence utile pour tempérer sa querelle concernant le duc! continua-t-elle, cette fois-ci en chuchotant pour que personne ne l’entende. Fontainebleau est peut-être agréable, mais je dois dire que je suis bien heureuse de ne pas à nouveau me retrouver mêlée à cette querelle!

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une soirée pyjama, en pyjama. [PV : Ukraine]
» Event soirée pyjama /!\ no boys
» Soirée Pyjama [Venez nombreux]
» Soirée entre filles, soirée pyjama quoi ! ►DYLAN RHODES&LILY-ROSE MEADS◄
» 01.02/06.LT. Soirée Pyjama. No Man's Allowed.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D'Ombre et Lumière :: 
Résidences Royales
 :: Saint-Germain-En-Laye :: Château-Vieux
-