AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 Nobles ◆ 2/3 libres

avatar
Deus Ex Machina
Compte fondateur
Messages : 63

Dim 8 Oct - 17:13

Nobles

à la cour des miracles
Sur l'échelle sociale, les nobles n'ont à envier que la royauté. Ils ont le titre, la naissance, les terres, etc... En clair, tous les privilèges. Pourtant, ça ne les empêche pas de toujours envier leurs voisins et de guetter le moyen de s'élever au-delà de leurs pairs, n'hésitant pas pour cela à user de la ruse et de la vilénie ; mais toujours sous le couvert du plus hypocrite des sourires et de l'apparence la plus irréprochable.
Pour plus de renseignements sur ce groupe, vous pouvez lire l'annexe des cygnes.

Françoise de Guéret Alexandra Dowling
Philippe du Plessis David Oakes
Henriette de Dreux Charlize Theron

Nous vous rappelons que les avatars des PV ne sont pas réservés et que vous pouvez donc tout à fait proposer une autre célébrité tant que l'âge correspond. Le staff se garde naturellement un droit de veto sur votre choix en cas de besoin.
Les avatars des PV ont été réalisé par Hippocampe.
avatar
Deus Ex Machina
Compte fondateur
Messages : 63

Dim 8 Oct - 17:13

Françoise de Guéret

prise
Prénom : Françoise. ◆ Nom : de Guéret. ◆ Age : 25 ans. ◆ Origines : Françaises. ◆ Situation matrimoniale : Veuve. ◆ Métier : Marquise de Guéret. ◆ Religion : Catholique. ◆ Groupe : Nobles. ◆ Célébrité : Alexandra Dowling.
Première née et seule fille des trois enfants du baron de Guéret, Françoise fut une enfant choyée et aimée de tous. Et cela dura par delà sa seule enfance puisque très tôt, dès qu'elle fut en âge d'être courtisée, elle fut apprécié de la noblesse masculine, sa dot et sa beauté plaisant particulièrement dans les hautes sphères, tout comme son esprit. Toutefois, la jeune fille restait naïve, elle croyait que mariage et amour ne faisaient qu'un. Quelle ne fut pas sa déception quand son père lui choisi un vieux marquis pour époux. L'homme était tendre et patient, plein d'attentions à son égard, toutefois, elle ne l'aima jamais. On la plaignait, beauté en cage, prisonnière de ce mariage malheureux et c'est ainsi qu'on vint un jour à son secours, lui proposant quelques plantes qui la libéreraient du joug marital. Si elle eut d'abord des remords à en user, elle fut rapidement veuve, pour son plus grand bonheur et savoura alors un temps la liberté, profitant de la vie à Paris, libérée de toute autorité masculine. Toutefois, son père déjà la rappelle à lui, lui cherchant un nouvel époux. Après tout elle est encore jeune mais la jeunesse est arrogante et elle compte bien ne pas se laisser faire cette fois-ci.

Arsène Rabier

En empoisonnant son époux, Françoise a fait une partie d'échecs qu'elle a remportée avec brio mais elle a, en faisant tomber ce pion, pris un grand risque. L'attitude frivole de la jeune veuve a mis la puce à l'oreille d'Arsène, ami de feu le marquis de Guéret. Il la surveille donc, quoi que discrètement, elle pourrait bien le mener à un plus gros poisson. Surtout que la jeune femme ne se doute pas de tant de suspicion.

Henriette de Dreux

Comment ne pas remarquer la splendide comtesse de Dreux ? Françoise fut très tôt à son arrivée à la cour subjuguée par cette femme qui malgré son âge savait toujours faire grande impression. Les deux femmes furent d'ailleurs amenées à bavarder ensemble et la jeune courtisane a beaucoup appris de cette grande dame qui malgré ses grands airs sait jouer des pires conspirations.

Ariane Langlois

Prisonnière d'un mariage dont elle n'avait jamais voulu et qui ne lui convenait pas, Françoise s'est laissé charmer par ce que racontaient ses amies à propos de cette femme savante, libre de toute influence masculine et apte à aider celles qui avait besoin d'un petit coup de pouce dans leur couple. On vendait notamment quelque aphrodisiaque de sa fabrication dans les salons mondains. Toutefois, c'est pour une toute autre substance qu'elle alla la trouver. Ariane comprit parfaitement ce qu'elle voulait et après quelques réticences, inquiète d'être trompée par cette femme dont elle ne savait rien, elle lui fournit ce que Françoise paya grassement. Depuis elles ne se sont plus revues mais Ariane le sait, un jour viendra où cette blanche colombe reviendra la voir avec de bien noirs desseins en tête. Quand on goûte aux ténèbres, on y résiste rarement par la suite.
Liens avec les membres du forum :
 
avatar
Deus Ex Machina
Compte fondateur
Messages : 63

Dim 8 Oct - 17:14

Philippe du Plessis

libre
Prénom : Philippe. ◆ Nom : du Plessis. ◆ Age : 34 ans. ◆ Origines : Français. ◆ Situation matrimoniale : Marié. ◆ Métier : Marquis du Plessis. ◆ Religion : Catholique. ◆ Groupe : Nobles. ◆ Célébrité : David Oakes.
Si on demandait à Philippe ce qui fait tourner le monde, il répondrait sans doute l’argent. En effet, né dans une vieille famille de noblesse normande, le jeune du Plessis n’a jamais manqué de quoique ce soit durant son enfance. Fils aîné d’une importante fratrie, il fut élevé dans le but unique de succéder à son père. Choyé et gâté comme personne, il reçut une éducation digne des plus grands princes de son temps. Les précepteurs auxquels il fut confié s’arrachèrent les cheveux à faire entrer quelque chose dans la caboche du garçon – sans aucun doute le plus distrait et le plus insolent de toute sa maisonnée. On lui enseigna également le maniement de l’épée, nécessaire à tout jeune noble, ainsi que l’art de la monte à cheval. Cependant, on attendait également de lui qu’il perpétue la lignée, et c’est pour cela qu’il fut marié dès ses dix-sept ans à une jeune fille qu’il n’avait jamais vue de toute sa vie. Une cousine, qu’il relégua rapidement dans l’hôtel particulier en feignant d’ignorer son existence. En effet, pour lui les jeux de cours sont bien plus exaltants que la monotonie des affaires familiales. Son père disparu, il hérita du titre et de la rente quotidienne qui lui était allouée, rente qu’il dilapida très vite en filles de joies et autres jeux d’argents.
La perte progressive de la fortune familiale commence à le rendre fébrile, et tenant malgré tout à conserver son train de vie actuel, il a commencé à emprunter des sommes astronomiques à de mauvaises personnes qui lui réclament maintenant des comptes. Acculé, Philippe du Plessis ne sait plus comment s’en sortir : à moins d’obtenir un poste à responsabilité – qui lui permettrait de refaire fortune – ou bien de se remarier, il ne voit pas d’autres solutions. Mais encore faudrait-il se débarrasser de la femme enfermée à demeure…

Héloïse Febvre

C'est en tant que client qu'Héloïse connait Philippe. Il n'est pas des plus terribles qu'elle peut avoir à son agenda aussi elle apprécie les nuits - agitées - en sa compagnie. Toutefois, elle a bien conscience qu'à force de plaisir, il vient à lui faire de dangereux aveux en lui révélant son sombre projet. Alors que le frivole courtisan repart le lendemain perdre son argent aux jeux et courir la gueuse, il ne se doute nullement que la belle pourrait bien un jour le faire chanter. Prudence serait de mise mais il sera certainement trop tard quand il s'en rendra compte.

Pierre Lacombe

Durant ses errances, il n'est pas rare que Philippe atterrisse dans l'auberge tenue désormais par le jeune Pierre. Il faut dire qu'il sert l'une des meilleures bières de la capitale et que le courtisan en est friand. Et comme auprès de tous ses clients fidèles, Pierre est toujours prêt à offrir un verre de temps à autres. Mais ce qui les lia plus particulièrement, c'est qu'un soir, alors qu'il partait ivre de chez l'aubergiste, celui-ci eut le nez de le suivre et le sauva d'une embuscade dont ses poches vides auraient pu coûter la vie à Philippe. C'était il y a longtemps, avant que Pierre n'hérite de son père, mais le nobliau exprime toujours sa reconnaissance quand il le peut à celui en lequel il sait pouvoir avoir confiance.

Charles Duteil

Charles n'est pas le meilleur des poète de l'avis de Philippe, toutefois, après quelques verres, c'est un excellent camarade de soirée. Les deux hommes se sont rencontrés par le plus grand des hasards et depuis ce jour, ils apprécient se recroiser autour d'un verre - souvent chez Pierre Lacombe. Toutefois, si Charles réalisait que cet ami de beuverie visite fréquemment son aimée, leur amitié pourrait bien tourner au vinaigre.
Liens avec les membres du forum :
 
avatar
Deus Ex Machina
Compte fondateur
Messages : 63

Dim 8 Oct - 17:14

Henriette de Dreux

libre
Prénom : Henriette. ◆ Nom : de Dreux. ◆ Age : 40 ans. ◆ Origines : Française. ◆ Situation matrimoniale : Mariée au comte de Dreux. ◆ Métier : Dame d'Atour de la Reine. ◆ Religion : Catholique. ◆ Groupe : Nobles. ◆ Célébrité : Charlize Theron.
Le regard froid, le sourire glacial, Henriette de Dreux fait partie de ces beautés qui savent impressionner les plus grands. Seconde fille et troisième enfant du comte de Lancret, la jolie blonde est née sous le règne du souverain Louis le treizième. Son père, homme de cour assidu, l'amena dès ses treize ans à la cour du roi qui s'éprit secrètement de la jeune fille. La belle et douce Henriette fut alors donnée en mariage au comte de Dreux, à l’aube de ses quinze ans. Ce nouvel époux, soldat de carrière à la réputation grandissante s’accommoda fort mal de cette femme qu’on lui avait imposée, et dont le roi semblait toujours être entiché. Pourtant, les enfants naquirent bien vite, et à un rythme qui confirma que la couche de la jeune femme ne restait pas souvent froide. Malgré ces grossesses à répétition, son corps ne changea pas et sa beauté ne fit que se rehausser avec les années. Lors du mariage de Louis XIV avec Marie-Thérèse d’Autriche, elle fit forte impression – et marqua durablement les esprits en raison de sa coquetterie raffinée, et de cette aisance naturelle qu’elle affichait au bras de son époux. On lui proposa de devenir une des dames d’atour de la jeune reine espagnole, rôle qu’elle accepta avec un plaisir modéré par ce sens des convenances appris dès sa plus tendre enfance. Malgré cette réputation pourtant irréprochable, certaines mauvaises langues disent d’Henriette qu’elle trempe dans d’odieuses affaires lui permettant de conserver cette beauté à laquelle elle tient tant. Certains parlent même de sacrifices de nouveau-nés. Evidemment, Henriette s’en amuse, mais après tout qui connait la vérité ?

Manon d'Adriac

Enfants, les jeunes filles étaient comme deux inséparables. Elles ne se voyaient qu'une fois à l'année, durant les deux mois d'été où les parents d'Henriette visitaient leurs cousins, les d'Adriac dans le sud-ouest de la France. Mais chaque année, leur retrouvailles étaient un ravissement. Tout changea avec le temps, comme bien souvent. D'abord, il y eut cet été où Manon n'était plus là, partie au couvent, Henriette vécut très mal cette séparation. Elles continuèrent à s'écrire beaucoup dans un premier temps, puis, alors que les années passaient leur correspondance cessa totalement. Toutefois, à présent que Manon est à Paris, elle espère trouver en sa cousine le soutien dont elle aura besoin pour résoudre l'affaire de la mort de son frère.

Charles Duteil

Tout artiste a besoin d'un protecteur assez influent et riche pour se faire éditer et connaître le succès. Comme il est de bon goût, à la cour, d'entretenir des artistes, Henriette a suivi cette mode avec coquetterie, comme toutes les autres. Toutefois, elle a avec Charles un contact bien différent. Car à défaut d'être très talentueux, Charles a des oreilles aux bons endroits et il est donc un pion précieux, un agent caché parmi les artistes médiocres, un talent qui le fait vivre et qui est, pour la comtesse de Dreux, bien plus précieux qu'une savante diction.

Françoise de Guéret

Comment ne pas remarquer la splendide comtesse de Dreux ? Françoise fut très tôt, à son arrivée à la cour, subjuguée par cette femme qui malgré son âge savait toujours faire grande impression. Les deux femmes furent d'ailleurs amenées à bavarder ensemble et la jeune courtisane a beaucoup appris de cette grande dame qui malgré ses grands airs sait jouer des pires conspirations.
Liens avec les membres du forum :
 
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROOKIE + AGENT LIBRES
» confirmation de lutteurs libres
» Chap. 4 - Droits et devoirs des nobles
» La musique peut rendre les hommes libres {Hope}
» Recrutement des journalistes [0 postes libres]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D'Ombre et Lumière :: 
Le bon peuple de ParisLe bon peuple de Paris
 :: Le livre des faciès :: Postes-Vacants
-