AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Nous sommes en avril 1672.
La Cour est actuellement installée à Saint-Germain-en-Laye.

Event 1 : Les plaisirs de la fête.
Une fête somptueuse a lieu en ce moment à Versailles ! Il faudrait être fou pour manquer cela !

Recherche de staff :
Nous avons besoin de vous !

 Mathilde Duchâtelet ◆ We had our day. But that’s all it was, a day.

avatar
Mathilde Duchâtelet
Nouvel oiseau
Pseudo : Eris.
Célébrité : Hera Hilmar.
Crédits : Snape.
Messages : 4

Âge : 25 années.
Rang : Bourgeoise déchue, elle est maintenant une fille du peuple.
Métier : Actrice.
Situation matrimoniale : Veuve.



Mer 6 Juin - 22:55

Mathilde Duchâtelet

the man i chose to bed will not define me
Prénom(s) : Mathilde. Un prénom à son image, enjoué et malicieux, que sa mère lui attribua le jour de sa naissance et peut-être la seule chose dont la jeune actrice lui est reconnaissante.◆ Nom : Duchâtelet. Un patronyme connu et reconnu dans le milieu de la haute bourgeoisie parisienne. Malédiction, souvenir maudit d'un monde qu'elle a choisi de quitter. Un nom qu'elle a pu cacher le temps d'un mariage mais qui demeure sien malgré tout.◆ Surnom : Celui qu'on aura décidé de lui donner. ◆ Date de naissance : Un 12 novembre de l'année 1647. ◆ Âge : 25 hivers. ◆ Orientation sexuelle : Si les hommes ont sa préférence, embrasser des lèvres féminines ne la rebute pas pour autant. ◆ Situation matrimoniale : Veuve depuis ses 22 ans, elle pleure encore la perte de son époux en cachette, dans la nuit et la solitude, loin des fastes du théâtre et des nobles. Cela ne dure jamais longtemps, car le passé parasite le présent et seule compte aujourd'hui sa renommée. ◆ Métier : Actrice. ◆ Religion : Catholique. ◆ Groupe : Mercure. ◆ Célébrité : Hera Hilmar. ◆ Crédits : Répondre ici.
Pardonnez-moi, je cherche à me rendre dans les jardins, le roi y organise ce soir une fête superbe mais avec tous ces déménagements, je suis totalement perdu quelque soit le lieu où je me trouve ! Pourriez-vous m'aider ma chère ? Monseigneur de Maricourt ? Vous ? Ici ? Moi qui vous pensez au fait de tous les aléas au sein de la Cour, me voilà désappointée ! Mais ce soir, vous voilà chanceux. La bonne fortune vous a placée sur mon chemin et je me sens d’humeur généreuse. Je me ferais un plaisir de vous guidez jusqu’au lieu des réjouissances, où moi aussi je me rends. Voyez-vous je suis comme qui dirait l’une d’elles.  Merci ! Je ne saurais vous exprimer toute ma reconnaissance. Mais, vous qui m'êtes d'une aide si précieuse, saurez-vous me dire où je puis trouver quelqu'un capable de m'aider dans une affaire délicate ? Gabriel de La Reynie s'est montré si zélé qu'il nous a assurément privé de certains services que ces diables pouvaient nous rendre. Hum, il se peut en effet que je connaisse quelques personnes capables de vous aider monsieur, mais l’on n’a rien sans rien. Un service en vaut bien un autre, surtout s’il me met dans une situation délicate car comme vous le savez, Monsieur de la Reynie a des yeux et des oreilles absolument dans tout Paris. D'ailleurs, en parlant de service, vous me semblez des plus agréables... Peut-être pourriez-vous m'en rendre un ? Monsieur, vous voilà bien téméraire ! Peut-être est-ce parce que votre épouse n’est pas là contrairement aux soirs où je joue ? Mais ne soyez pas trop gourmand. Vous venez de me demander un service, c’est à vous à présent ne m’en rendre un, non l’inverse. J’attends donc une certaine générosité de votre part qui peut-être sera récompensée d’une manière ou d’une autre. Et jusque là, je vous prie de ne plus me toucher.
« Mademoiselle Duchâtelet ! Mathilde ! Je vous en prie, cessez vos enfantillages et concentrez-vous sur votre broderie ou votre mère aura vent de votre comportement. » cria la nourrice des enfants Duchâtelet, les joues rougies par l’effort que lui demandait la surveillance de la petite dernière. Voilà plusieurs années qu’elle était au service de cette prestigieuse famille et jamais aucun de leurs enfants ne lui avait donné plus de fil à retordre que la petite Mathilde. Du haut de ses huit ans, cette dernière fixait sa nourrice avec un air de défi, commun aux jeunes de son âge. Le regard fier et sûr, elle attendait de la pousser à bout, comme à chaque fois et dans un élan de rébellion, elle cultiva le vice jusqu’à lui tirer la langue avant de s’enfuir en courant dans les couloirs du grand hôtel parisien que possédaient ses parents. Sa broderie, inachevée quoique réussie, tomba sur le sol, suivie de près par la chaise où la demoiselle avait pris place. Tout cela était un jeu à ses yeux. Un jeu qui manifestement ne faisait rire qu’elle. Ses précepteurs, sa nourrice, ses parents, tous étaient désemparés face à l’indocilité dont faisait preuve Mathilde. Ni les réprimandes, ni les punitions, ni les menaces ne semblaient faire effet sur le comportement de la jeune enfant, à croire que le Diable en personne la possédait.

Le rire de l’inconscience aux bords des lèvres, Mathilde s’amusait à faire tourner la tête de « Madame », comme elle se devait de l’appeler. Rapide et agile, elle dévala les grands escaliers de la demeure familiale. Les Dûchatelet était une famille bourgeoise connue et reconnue dans tous Paris et la grandeur de leur fortune était à l’égale de la renommée de leur nom. Afin de conserver leur place dans la société, les parents de Mathilde s’étaient évertués à élever leur progéniture comme des enfants de la noblesse. Tous savaient lire, écrire, compter, monter à cheval, manier les armes pour les garçons et tenir une maison pour les filles, et les aînés de la fratrie s’étaient d’ailleurs montrés consciencieux et responsables face aux devoirs que leur imputait leur nom. Néanmoins, Mathilde était une exception. Enfant gâtée, capricieuse, irrespectueuse, elle se complaisait dans la rébellion face à l’autorité et ce depuis son plus jeune âge. La demoiselle était aux yeux de ses parents de la mauvaise graine et quoiqu’ils fassent, ils ne parvenaient pas à l’éradiquer.

Ce fut la figure paternelle qui stoppa la petite sauvageonne dans sa course à tel point que le choc la fit tomber sur les fesses. Elle leva ses grands yeux bleus vers Jean-Baptiste Duchâtelet, homme froid et calculateur, qui l’observa en retour de toute sa haute stature. L’échange silencieux entre eux se déroula pendant quelques secondes avant que la nourrice n’arrive à leur rencontre, essoufflée par la descente des marches et son corset trop serré. « Que faites-vous donc ici ? » demanda posément le géniteur, question inutile dont il connaissait déjà la réponse. Ses yeux d’un gris glacial étaient toujours posés sur sa benjamine. « Mademoiselle Mathilde a encore fui son cours de broderie. J’ai essayé de la retenir monsieur, mais cette enfant est intenable. ». Jean-Baptiste Duchâtelet hocha lentement la tête avant de remettre sur pieds Mathilde. Cette dernière savait pertinemment ce qui l’attendait et se préparait déjà à la douleur lancinante que provoquerait la main de son père contre sa joue. La punition vint plus rapidement que prévue et sans attendre des larmes commencèrent à rouler sur les joues rondelettes de l’enfant. La mâchoire serrée, elle vint poser sa petite main contre la peau meurtrie, rougie par la violence du geste. « Ramenez-là dans sa chambre et qu’elle y reste tant qu’elle n’aura pas compris que celui qui fait autorité ici, ce n’est pas elle, mais moi. Et ne lui apportez pas à souper ce soir. Le jeûne lui fera le plus grand bien. Peut-être même devrait-elle y prendre goût avant de rentrer au couvent. » Sur ces mots, monsieur Dûchatelet continua sa route. La nourrice attrapa Mathilde par le bras et la mena jusqu’à sa prison temporaire. « Ne croyez pas que cela me fasse plaisir, mais c’est le seul moyen de vous faire entendre raison. » murmura la quarantenaire avant de fermer la porte à clé.


***

En ce jour saint, les cloches retentissaient dans la petite église située non loin de la capitale tandis qu’une jeune fille tout vêtue de blanc dévalait les marches de pierres, le sourire aux lèvres. Une joie d’une intensité pure avait pris possession de tout son être, au point qu’elle ne se sentait pas plus lourde qu’une plume, prête à flotter dans les airs dans sa robe de mariée. Le poids d’un nom méprisé s’évaporait enfin des frêles épaules de Mathilde qui n’était dorénavant plus que Madame Jacquet. A présent, elle n’avait plus à feindre, à se soumettre, à jouer à la « jeune fille convenable ». Elle était libre. Libre d’aimer son acteur, son amant. Libre de vivre la vie qu’elle voulait sans plus avoir à compromettre sa vraie nature au service d’une famille qui ne représentait rien à ses yeux. Excepté le souvenir de son frère Robert, Mathilde ne gardait rien de bon de ses jeunes années auprès des Duchâtelet. Et du haut de ses seize printemps, elle connaissait enfin l’indépendance, rêve d’enfant qu’elle gardait enfouie au plus profond de son cœur.
Loin d’être idiote, la jolie rouquine connaissait les risques qu’impliquait un tel choix. Sa vie allait changer de tout au tout. Elle ne serait plus l’héritière d’une riche famille bourgeoise à la dot incroyable, mais une simple femme du peuple, une actrice, aux revenus modestes. Or, l’amour l’avait guidé jusqu’ici et lorsqu’elle regardait son nouvel époux, aucun doute ne venait s’insinuer dans son esprit. Outre, le fait que cet acte était de la pure rébellion envers ses parents, Mathilde chérissait de tout son être celui qui partagerait à l’avenir ses joies et ses peines. D’ailleurs, n’étaient-ils pas liés par le péché de chaire ? Peut-être portait-elle déjà le fruit de leur union ? Quelle joie elle aurait de fonder une famille avec son amant au sein de la troupe de théâtre ! Cette idée lui fit tourner la tête tout autant que le baiser que Pierre déposa sur sa délicate bouche.


***
Pseudo : Eris. ◆ Âge : 20 ans. ◆ Trouvaille du forum : Sur PRD après un an de pause dans le RPG. ◆ Avis sur le forum : Très beau  :iheartu: . ◆ Le mot de la fin : J'ai hâte de vous rejoindre  :olala: . ◆ Rang souhaité : dévorante ambition
avatar
Gabrielle Morvan
la demoiselle aux fleurs
Pseudo : Typocampe
Multi-compte(s) : Hector, Augustine, de Lescombes
Célébrité : Ellise Chappell
Messages : 203

Âge : Bientôt 17 ans, un âge où on est plus tout à fait une enfant sans être tout à fait femme, où l'on commence à faire tourner des têtes et des regards.
Métier : Domestique, elle sert aux cuisines où elle a la responsabilité d'orner les différents desserts et encas, présentés au roi et à la cour, de fleurs.
Situation matrimoniale : Célibataire



Mer 6 Juin - 23:09
Bienviendue Mathilde !
Excellent choix de PV soit dit en passant ! :foxhug:

J'ai hâte de voir comment tu vas t'approprier le personnage ! :olala:

Si tu as la moindre question n'hésites pas ! :iheartu:
avatar
Violaine de Dampierre
la rose de dampierre
Pseudo : Clochette
Célébrité : Caitriona Balfe
Crédits : Guilhem
Messages : 194

Âge : Trente-cinq ans
Métier : Gestion du domaine horticole de Dampierre
Situation matrimoniale : Veuve



Jeu 7 Juin - 7:15
Bienvenue par ici Mathilde ! :sheep:
Bon courage pour mettre en musique cette jolie demoiselle ! :rp:

_________________

 
For I'm under your spell, your taste and your smell.
    You're the wishes I make and the chances I take.
    Make no mistake...

       
avatar
Tristan du Mesnyl
la girouette
Pseudo : Toto
Célébrité : Aitor Luna
Crédits : Toto
Messages : 578

Âge : 32 ans
Rang : Chevalier
Métier : Responsable des Jardins du Château
Situation matrimoniale : Célibataire



Jeu 7 Juin - 8:03


Sois la bienvenue, belle Mathilde :pompom: !



_________________

 
For I'm under your spell, your taste and your smell.
    You're the wishes I make and the chances I take.
    Make no mistake...

       
avatar
Diane de Villancourt
croqueuse de diamants
Pseudo : Antiva.
Multi-compte(s) : Guilhem de Gassion.
Célébrité : Jodie Comer.
Crédits : Typocampe.
Messages : 74

Âge : 22 ans.
Rang : Roturière, élevée grâce à l'art de l'amour et à son ambition vorace.
Métier : Courtisane, elle revendique sa liberté.
Situation matrimoniale : Si son corps est son outil, son coeur n'appartient à personne.

Jeu 7 Juin - 11:48
Mathilde, mon bébé, mon enfant, ma muse.
Je suis ravie. RA-VIE. :cil:

Bienvenue ici, et courage pour ta fiche ! Voir Mathilde en action est un merveilleux cadeau :angel:
avatar
Anne de Cransac
cruelle innocente
Pseudo : Queen of fireflies
Célébrité : Hailee Steinfeld
Crédits : Poison Ivy
Messages : 94

Âge : 18 ans
Rang : Noble, fille du très riche Marquis de Cransac
Métier : Courtisane, à la recherche d'un bon parti
Situation matrimoniale : Jeune femme à marier pour le plaisir de son père



Jeu 7 Juin - 15:24
Oh bienvenue belle demoiselle ! :hihi:
Bon courage pour ta présentation !
avatar
Alix de Saint-Aignan
la belle aux milles intrigues
Pseudo : Maeva
Célébrité : Nora Arnezeder
Crédits : Typocampe.
Messages : 279

Âge : 27 ans
Métier : Espionne
Situation matrimoniale : Célibataire



Jeu 7 Juin - 15:32
Bienvenue toute belle! Bonne chance pour ta fiche et j'espère que tu vas t'amuser dans merveilleux forums, remplit de fous chaleureux et gentils! Very Happy
avatar
Mathilde Duchâtelet
Nouvel oiseau
Pseudo : Eris.
Célébrité : Hera Hilmar.
Crédits : Snape.
Messages : 4

Âge : 25 années.
Rang : Bourgeoise déchue, elle est maintenant une fille du peuple.
Métier : Actrice.
Situation matrimoniale : Veuve.



Jeu 7 Juin - 19:23
Merci à vous tous

J'espère être à la hauteur de Mathilde :shock:

_________________
“Death is so terribly final,
while life is full of possibilities.”
avatar
Roland de Guéret
Nouvel oiseau
Pseudo : Typocampe
Multi-compte(s) : Augustine, Hector, Morvan
Célébrité : Aidan Turner
Messages : 22

Âge : 33 ans
Rang : Vicomte de Guéret.
Métier : Capitaine de police à Paris, sous les ordres du lieutenant-général de La Reynie dont il est le bras droit et un homme de confiance.
Situation matrimoniale : Veuf depuis la mort de son épouse en couche il y a plusieurs années de cela.

Hier à 12:03
Coucou ma belle !

Tu arrive au bout de ton délais initial ! Aurais-tu besoin d'un peu plus de temps pour finir ta fiche ? :iheartu:
avatar
Mathilde Duchâtelet
Nouvel oiseau
Pseudo : Eris.
Célébrité : Hera Hilmar.
Crédits : Snape.
Messages : 4

Âge : 25 années.
Rang : Bourgeoise déchue, elle est maintenant une fille du peuple.
Métier : Actrice.
Situation matrimoniale : Veuve.



Aujourd'hui à 4:08
Oui, s'il vous plait, je n'ai pas eu le temps de la finir j'ai été pas mal occupée !

_________________
“Death is so terribly final,
while life is full of possibilities.”
avatar
Augustine Delacour
poupée de porcelaine
Pseudo : Typocampe
Multi-compte(s) : Roland, Gabrielle, de Lestrange
Célébrité : Gabriella Wilde
Messages : 156

Âge : 28 printemps.
Rang : Marquise de Mainvillier bien que ce titre ne lui revient plus de droit
Situation matrimoniale : Veuve du héro de guerre Xavier Delacour après qu'il soit tombé au combat



Aujourd'hui à 13:14
Pas de soucis ma belle ! :iheartu:

Je prolonge ton délais jusqu'au 6 juillet ! :lick:
avatar
Mathilde Duchâtelet
Nouvel oiseau
Pseudo : Eris.
Célébrité : Hera Hilmar.
Crédits : Snape.
Messages : 4

Âge : 25 années.
Rang : Bourgeoise déchue, elle est maintenant une fille du peuple.
Métier : Actrice.
Situation matrimoniale : Veuve.



Aujourd'hui à 15:31
Merci :lick:

_________________
“Death is so terribly final,
while life is full of possibilities.”
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le duché de Touraine sur Wiki
» Mathilde Delbeau [Validée]
» Sounds of Life [Mathilde] -TERMINÉ
» Défis ! Mathilde x Jade
» Les Six Duchés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D'Ombre et Lumière :: 
Visages barbouillés de fards
 :: Le registre des naissances
-