AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 Miraculés ou argotiers

avatar
Deus Ex Machina
Compte fondateur
Messages : 63

Dim 8 Oct - 16:59
.

Miraculés ou argotiers

à la cour des miracles
A travers la France, alors que règne la misère, un petit royaume secret a vu le jour. Il n'a ni territoire ni frontière et les gens de bien ne lui prêteront jamais ni foi ni loi. Pourtant, dans l'ombre, ce petit royaume est bien mieux organisé qu'il n'y paraît. Tenez, saviez-vous que l'on y tient une langue propre ? Si si, on l'appelle l'argot et c'est pour cela que l'on appelait, au XVIIème siècle, le peuple de la cour des miracles, les argotiers. Toutefois, pour que ce soit plus simple, sur le forum, nous les nommons les miraculés.

◆ Le Grand Coësre : Il est le chef élu de tous les mendiants de France, il est aussi appelé Roi de Thunes (Thunes signifiant aumône dans l'argot). Tous lui doivent un impôt à la Cour des Miracles.
◆ Les cagous : Lieutenants du Grand Coësre qui les a choisis, ils transmettent sa volonté dans les différentes cours des miracles qu'ils administrent. Ce sont également eux qui enseignait le métier aux nouveaux mendiants
◆ Les archissupots : A la Cour des Miracles, il est rare de savoir lire et écrire, plus que rare. Mais ces anciens étudiants, savants au royaume des gueux, ont cette chance, une chance qui les dispense de l'impôt dû à leur chef en échange de quoi ils sont chargés d'enseigner l'argot aux étrangers nouvellement arrivés.
◆ Les assassins : Sans foi ni loi, il fuient la Justice au sein de la Cour des Miracles et ne doivent qu'à la crainte qu'ils inspirent de se retrouver un peu au-dessus du lot.
◆ Les voleurs et les mendiants : Au bas de l'échelle sociale de la Cour des Miracles, on trouve les mendiants et les voleurs, sur un pied d'égalité. Après tout, tous sont un peu voleurs.

Toutefois, il y a plusieurs catégories de voleurs et de mendiants :
◆ Les « coupeurs de bourse » : Quand on avait la chance d'être vraiment voleur, c'est qu'on avait réussi deux épreuves en présence d'autres coupeurs de bourse. Le premier consistant en l'exploit de couper une bourse au bout d'une corde munie de grelots avec le pied droit sur une assiette, en cas d'échec, l'audacieux était rué de coups et condamné à la mendicité. Pour le second test, après l'avoir affamé et battus des jours durant, on menait le futur compagnon dans un lieu public et lui désignait une victime puis on le pointait du doigt, l'accusant d'être sur le point de volé, alors la foule ruait de coup, laissant les autres se remplir les poches avant de fuir, emportant celui qu'ils avaient reçu maître à l'issue de ce rituel.
◆ Les « millards » : Voleur à la tire de marchandises alimentaires, ce sont eux qui nourrissaient la Cour des Miracles.
◆ Les « prostituées » et les « gigolos » : Vendant leur corps aux plus offrants souvent sous l'autorité de maquerelles.
◆ Les « malingreux » : Faux malade, ils prétendent souvent avoir été chassé de leur foyer par crainte de la contagion.
◆ Les « francs mitoux » : Faux malades ayant la capacité de simuler des crises d'épilepsie.
◆ Les « piètres » : Faux estropiés, quoi que parfois véritablement estropiés.
◆ Les « narquois » ou « drilles » : Faux mutilés de guerre, ils sont vêtus d'uniforme de soldat du Roi.
◆ Les « rifodés » : Fausse victime "du Feu de Dieu", autrement dit de la foudre.
◆ Les « mercandiers » : Faux marchands ruinés.
◆ Les « capons » : Mendiants dans les lieux publics.
◆ Les « courtauds de Boutange » : Mendiants d'hiver, il était jugé qu'ils pouvaient survivre le reste de l'année sans la charité.
◆ Les « orphelins » : Jeunes enfants se faisant passer pour tremblant de froid même sous un soleil ardent pour attirer la compassion.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une chatte emmurée vivante miraculée pour la fin d'année...
» Petros Lalune
» Miraculée, sauvée grâce au masque, bonne ou mauvaise chose?...
» Kaeko, la miraculée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D'Ombre et Lumière :: 
Sous son règneSous son règne
 :: La table des lois :: Annexes
-