AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Forum en cours de refonte,
passez souvent nous voir pour découvrir surprises et nouveautés !

 Tristan du Mesnyl◆ Sang Bleu, Roses Rouges, Mains Vertes

avatar
Invité
Invité
Sam 19 Mai - 20:53

Tristan du Mesnyl

Sang bleu, roses rouges et mains vertes
Prénom(s) : Tristan. ◆ Nom : Du Mesnyl. ◆ Surnom : La Girouette ( car son ressentiment envers les puissants de ce monde s'est mué peu à peu en admiration ). ◆ Date de naissance : Le 13 juillet 1639. ◆ Âge : 32 ans. ◆ Orientation sexuelle : Hétéro. ◆ Situation matrimoniale : Célibataire. ◆ Métier : Responsable des jardins du Château de Saint-Germain-en-Laye. ◆ Religion : Catholique. ◆ Groupe : Jupiter. ◆ Célébrité : Aitor Luna. ◆ Crédits : Toto.
Pardonnez-moi, je cherche à me rendre dans les jardins, le roi y organise ce soir une fête superbe mais avec tous ces déménagements, je suis totalement perdue quelque soit le lieu où je me trouve ! Pourriez-vous m'aider mon cher ?
- Vous aider ? Mais bien volontiers ! Vous ne pouviez pas mieux tomber, je suis le créateur de ces magnifiques jardins, et j'en connais chaque allée, chaque détour. Suivez-moi donc, très chère ...  
Bon, de vous à moi j'en rajoute un peu, je m'octroie sans vergogne la paternité de ce somptueux décor alors qu'il est l'oeuvre de mon maître spirituel, André Le Nôtre, mais je ne la connais pas, cette petite dame si charmante, et il est toujours infiniment agréable de se mettre en valeur auprès du beau sexe, n'est-ce pas ?  Merci ! Je ne saurais vous exprimer toute ma reconnaissance. Mais, vous qui m'êtes d'une aide si précieuse, saurez-vous me dire où je puis trouver quelqu'un capable de m'aider dans une affaire délicate ? Gabriel de La Reynie s'est montré si zélé qu'il nous a assurément privé de certains services que ces diables pouvaient nous rendre.
- Hum ! Une affaire délicate, dites-vous ? Une seconde fois, vous ne pouviez pas mieux tomber ! En raison de mes prérogatives, je fréquente assidûment le gotha, j'ai le bras long, j'ai une énorme influence et je suis au courant de tous les secrets d'alcôve et de tous les fricotages. Donc, si vous le désirez ...
Et zou, voilà une perche habilement tendue. Vais-je tout connaître à propos de cette délicate affaire, et aurai-je l'occasion d'utiliser ces révélations à mon avantage ? Telle est la question.  D'ailleurs, en parlant de service, vous me semblez des plus agréables... Peut-être pourriez-vous m'en rendre un ?
- Un service, très chère ? Avec grand plaisir, bien évidemment ! Comment pourrais-je résister à une telle sollicitation venant d'une personne aussi charmante ? Je suis votre humble serviteur, votre preux chevalier, vous pouvez m'accorder toute votre confiance, je serai muet comme une tombe ! De quoi s'agit-il donc ... ?
Et voilà, elle est tombée dans le panneau ! Tu peux être fier de toi, mon cher Tristan, tu peux exulter, ton esprit retors a gagné la partie ...
Pour l'histoire de votre personnage, nous vous demandons un minimum de 400 mots. Bonne rédaction !


Je pourrais taquiner votre corde sensible, me jouer de vous, de votre crédulité, échafauder une histoire à dormir debout où je serais en admiration devant le moindre arbrisseau, même rabougri, ou bien attristé par l'agonie d'une modeste fleur courbant le front vers une terre appauvrie et languissante, mais fi de tout cela, aujourd'hui j'ai décidé d'être l'image même de la sincérité. Et puis nous sommes entre adultes, n'est-ce pas, et les scenarii à l'eau de rose où les bons sentiments et l'émotion suintent de chaque syllabe n'appartiennent qu'au monde de l'enfance, bien évidemment.  

Voici donc l'entière vérité à mon propos. Mon existence a réellement débuté par une rencontre. Avant celle-ci, qu'étais-je exactement ? Un jeune homme de petite noblesse, au physique avenant, à l'esprit subtil, déjà doté d'une ambition démesurée, certes, mais ne disposant d'aucune compétence particulière lui permettant d'émerger, la tête haute, de la fourmilière de ses contemporains. En somme, je n'étais rien, même si ma famille, installée à Mantes, sur les bords de la Seine, jouissait d'une aisance financière ma foi raisonnable et d'une aura appréciable en raison des services rendus à la nation durant plusieurs guerres successives. Je n'étais rien, donc, et cette situation me mettait en rage. J'enviais les puissants de ce monde, nobles d'épée ou nobles de robes, proches des plus hautes sphères du pouvoir et de la couronne. Je pense même que je les détestais de toutes mes forces. Et la proximité des différents domaines royaux me permettait d'entretenir mon aigreur et mon ressentiment à l'égard de ces personnages que je jugeais fats et orgueilleux.

Mais j'en reviens à ladite rencontre et à ses conséquences. La citadelle de Mantes, détruite par Marie de Médicis, cinquante ans plus tôt, a cédé la place à une végétation sauvage, où serpente un généreux entrelacs de sentiers et de ruelles tranquilles. On accède à ces ruines, mangées par le lierre et son compère le liseron, en empruntant les vestiges d'un antique portail de pierre, et je me hisse souvent sur les flancs de cette colline afin d'y réfléchir et de tracer les grandes lignes d'un futur qui serait enfin digne de moi.

Ce matin là, un homme élégamment vêtu, la trentaine sonnante, arpentait les débris de l'édifice en prenant notes sur notes et en esquissant moult dessins et graphiques. Curieux, je me décidai à l'aborder. Que pouvait donc passionner ce bonhomme dans cet enchevêtrement de vieilles pierres ? Il se présenta à moi, j'en fis de même, et il m'expliqua son intérêt pour cette construction rongée par les décennies. Tout y passa : l'emplacement stratégique, les murailles, la vue dégagée, portant bien au-delà de la Seine grâce à des espaces savamment alignés, nivelés et dépourvus de tout obstacle. D'anciens jardins, m'affirma t-il, m'apportant pour preuves quelques massifs miraculeusement épargnés par les hivers. Je fus sidéré, émerveillé, par autant de culture et autant de passion dans sa voix. Cet homme, ce savant, ce génie, me retraça alors son apprentissage, ses études. Il me parla de ses premiers travaux, de sa notoriété naissante, de ses innombrables relations, et mon air béat et admiratif lui arracha de nombreux sourires amicaux. Nous sympathisâmes d'emblée, nous nous revîmes le lendemain, et je l'aidai à peaufiner ses croquis et ses plans. Mon enthousiasme lui plut, il me prit sous son aile, m'apprit peu à peu tout ce qu'il savait, et c'est ainsi que je devins l'un des assistants les plus zélés de l'immense André Le Nôtre, jardinier attitré du Roi.

Ma formation ne se fit pas en trois coups de cuillère à pot. Les mois et les années défilèrent, mais j'étais satisfait, j'avais enfin un but dans la vie. Mon précepteur, mon maître spirituel, multipliait les chantiers, son équipe s'étoffait à vue d'oeil, il ne pouvait être partout à la fois, et il se reposa progressivement sur moi pour diverses tâches subalternes, telles que la surveillance des ouvriers, le renouvellement des massifs et parterres, la recherche d'arbustes et de fleurs d'une qualité toujours supérieure. Il me confia graduellement la responsabilité des jardins du Château de Saint-Germain-en-Laye quand des entreprises plus prestigieuses et rémunératrices l'appelèrent dans d'autres villes où la Cour envisageait de poser ses bagages. Et j'ose dire à tout qui veut l'entendre qu'il est satisfait de mon travail, autant que je le suis de mon salaire.

Le bouche-à-oreille, de mise sur les chantiers, m'a gentiment suggéré les coordonnées d'un jeune noble, Henri de Dampierre, propriétaire d'une exploitation agricole produisant essentiellement des plantes décoratives de toutes espèces. Je m'y suis approvisionné régulièrement, et, entre personnages de mondes similaires, Henri et moi avons sympathisé. Il est malheureusement décédé, voilà un an ou deux, et c'est son épouse, Violaine, qui a vaillamment pris la relève, avec l'aide d'un vieux contremaître rompu à toutes les ficelles du métier, Jonas. C'est avec ce dernier que j'ai rendez-vous aujourd'hui.


Pseudo : Thorolf    . ◆ Âge : 37 ans. ◆ Trouvaille du forum : Recherche d'un contexte historique et découverte d'un nom évoquant d'excellents souvenirs, QueenSigyn, Maman Poulpe  I love you ◆ Avis sur le forum : Cornegidouille ! Il est splendide ! Et merci au staff pour sa gentillesse et à Lili qui maîtrise les codes beaucoup mieux que moi.◆ Le mot de la fin : Il reste de la glace au citron ? ◆ Rang souhaité : La Girouette.
avatar
Gabrielle Morvan
la demoiselle aux fleurs
Pseudo : Typocampe
Multi-compte(s) : Hector, Augustina, Roland et Marion
Célébrité : Ellise Chappell
Crédits : Typocampe
Messages : 208
Points : 45

Âge : Bientôt 17 ans, un âge où on est plus tout à fait une enfant sans être tout à fait femme, où l'on commence à faire tourner des têtes et des regards.
Métier : Domestique, elle sert aux cuisines où elle a la responsabilité d'orner les différents desserts et encas, présentés au roi et à la cour, de fleurs.
Situation matrimoniale : Célibataire



Sam 19 Mai - 21:14
Bienviendue ! :chlo:

J'aime beaucoup comment tu réponds aux questions de notre chère Claude xD

Bonne continuation pour la suite de ta rédaction ! :chlo:
Si tu as besoin d'aide n'hésites pas !
avatar
Invité
Invité
Sam 19 Mai - 21:21


Coucouuu Gabrielle, en fait Lili et moi avons terminé la partie "histoire". Le rendez-vous que nous y annonçons, nous allons le jouer de façon rp. Donc en ce qui me concerne c'est terminé, et Lili n'a plus qu'à répondre aux trois questions de Claude.
avatar
Gabrielle Morvan
la demoiselle aux fleurs
Pseudo : Typocampe
Multi-compte(s) : Hector, Augustina, Roland et Marion
Célébrité : Ellise Chappell
Crédits : Typocampe
Messages : 208
Points : 45

Âge : Bientôt 17 ans, un âge où on est plus tout à fait une enfant sans être tout à fait femme, où l'on commence à faire tourner des têtes et des regards.
Métier : Domestique, elle sert aux cuisines où elle a la responsabilité d'orner les différents desserts et encas, présentés au roi et à la cour, de fleurs.
Situation matrimoniale : Célibataire



Sam 19 Mai - 21:43

Félicitations !

bienvenue à la cour de France
Rien à dire ! Tout est parfait pour moi !
Il nous faudra un lien du coup :3

Bravo, tu es le bienvenu à Paris ! Tu peux maintenant aller recenser ton métier si tu en as un. Une fois cela fait, tu vas pouvoir créer ta fiche de liens et ta fiche de rp. D’ailleurs, tu peux dès maintenant commencer à rp ! Tu peux rechercher un partenaire par ici. Amuse-toi bien parmi nous !
avatar
Invité
Invité
Sam 19 Mai - 21:57



Merci jolie demoiselle aux fleurs . Je compléterai tout ça demain, à tête reposée. Je vais juste mettre un petit mot pour Maeva, qui a reconnu notre joyeux duo et prépare son perso ! :eyes:
avatar
Guilhem de Gassion
diable béarnais
Pseudo : Antiva.
Multi-compte(s) : Diane de Villancourt
Célébrité : Joshua Sasse.
Crédits : Typocampe.
Messages : 198
Points : 30

Âge : vingt-sept ans.
Rang : Noble, Comte de Gassion, fils d'un maréchal de France.
Métier : Brigadier dans le régiment des Mousquetaires du Roi.
Situation matrimoniale : Célibataire, trop jeune pour se fixer.

Sam 19 Mai - 22:04
Mah qué ? grrr

Un inscrit, un validé grrr
Mah comment est-ce possible ? grrr

(Bienvenue, t'es beau, et t'as une belle moustache. Nous sommes fait pour nous entendre :eyes: )
avatar
Invité
Invité
Sam 19 Mai - 22:30
Héhé, merci pour ton accueil, Guilhem, et pour les renseignements que tu nous as donnés sur le topic des invités, c'était très sympa ! Ceci étant dit, si je suis fan de ta moustache et de ta barbe, je le suis un peu moins de tes cheveux qui me semblent un peu courts, mais c'est sans doute la coupe "mousquetaire" ? :hihi: :pervy:
avatar
Invité
Invité
Dim 20 Mai - 2:11
Ah ma chèvre balafrée, tu as toujours une aussi belle plume! Very Happy  J'ai hâte d'écrire un Rp avec vous deux, mais avant, je vais vous laisser en lune de miel, dans le jardin à faire des galipettes...en cela, vous n'avez pas changé, hein? Coquins :eyes: :huhu:
avatar
Invité
Invité
Dim 20 Mai - 8:59
Merci, mamzelle Sirop d’Érable :pompom: :luv: ! On te réserve bien entendu un rp dès que Violaine et Tristan auront fait connaissance.
avatar
Invité
Invité
Mer 23 Mai - 21:33
Je suis genre mega à la bourre, on a rien vu :hide: :hide: :hide:
Bienvenue dans le coin, très heureuse de retrouver ta plume et ta bonne humeur (et mazette, quelle moustache :huhu:)

Amuse toi bien dans le coin :cil:
avatar
Invité
Invité
Jeu 24 Mai - 9:25



Merci Maman Poulpe, t'es un amour ! :luv:
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MARIE & MARGARETH ♛ « La rose a l’épine comme amie. »
» Uriyel ☾ De roses rouges, je couvrirai tes blessures
» Sang bleu et rires jaune. {Isaac et Godfrey}
» Une forêt de sang bleu (PV Reine Chrysalis)
» [Orks] Des orks tous bleu. Waaaght! Du Big Boss l'min bleu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D'Ombre et Lumière :: 
Où règne Dame Fortune
 :: Buvons pour oublier :: V2 :: Fiches de présentation
-