AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Nous sommes en avril 1672.
La Cour est actuellement installée à Saint-Germain-en-Laye.

Event 1 : Les plaisirs de la fête.
Une fête somptueuse a lieu en ce moment à Versailles ! Il faudrait être fou pour manquer cela !

 Nobles

avatar
Deus Ex Machina
Compte fondateur
Messages : 121
Points : 15

Dim 6 Mai - 14:29

Nobles

d'ombre et lumière
Sous le règne de Louis XIV, la noblesse est soumise à la volonté du roi. En effet, ayant profondément été marqué par la Fronde, il se méfie des nobles et ne cesse de maîtriser leur influence et leurs actions. C'est pourquoi, ce dernier fidélise cette noblesse avec des honneurs tels qu'assister au lever ou au coucher du roi, etc. La noblesse est un ordre privilégié : elle ne paie pas d'impôt, possède d'immenses domaines et mène une vie oisive. Les nobles vivent dans l'aisance et l'opulence grâce au travail des gens du peuple et des impôts qu'ils leur prélèvent. Toutefois, la noblesse est soumise à des devoirs de sang. Elle a des places réservées dans l'armée et l'administration. Tout noble qui ne respecte pas ces devoirs peut déroger et se voir déchu de sa condition. Il faut savoir que la noblesse repose exclusivement sur la naissance.

Titres de noblesse

◆ Duc : Titre de haute noblesse. C'est une charge militaire et politique associée au commandement dans une région frontalière du royaume. Les titulaires de pareil rang sont le plus souvent des membres de la famille royale.
◆ Marquis : Titre d'un comte dont le fief qu'il administre est proche d'une frontière du royaume. Ainsi, afin de parer à toute invasion, un marquis possède des pouvoirs militaires lui permettant de lever une armée sans attendre l’ordre du Roi ou du Duc. Cependant, sous Louis XIV, ce titre perd ses fonctions militaires et peut donc être attribué à des femmes. Louis XIV a pour habitude d'anoblir ses maîtresses en leur décernant le titre de Marquise. Ces dernières, nombreuses à Versailles, sont les dames de cour par excellence.
◆ Comte : Titre qui dépend de l'ancienneté de la famille, tous titres confondus (sauf pour les Ducs), tandis que la hiérarchie entre les comtes résulte des hommages obtenus par la famille.
◆ Vicomte : Titre de noblesse héréditaire. Il est octroyé soit à un officier de judicature d'un duc ou d'un comte, pour gouverner une ville/une province secondaire (dans un duché ou comté) ou pour l'administration de la justice.
◆ Baron : Titre de tout membre de la haute aristocratie qui tient directement son fief du roi. L’aristocratie vient de différents mérites que le roi accorde à des personnes sans titre de départ.
◆ Chevalier : Titre militaire permettant de rassembler des armées sous une bannière. Il est accordé à des seigneurs d'importance qui ne sont pas obligatoirement des barons, des comtes ou des ducs.

Signes et symboles

◆ Armoiries : Marques distinctives de familles, de collectivités ou d'individus. Ce sont des signes de ralliement en temps de guerres. Ce n'est pas une preuve de noblesse. Toutefois, celles réservées à la noblesse sont souvent surmontées d'un symbole les liant à une caste.
Les différents symboles :
- Une couronne si la famille possède un titre de noblesse
- Un heaume, symbole de la chevalerie, pour celles qui ne possèdent pas de titre de noblesse mais dont les origines sont nobles.
- Un manteau pour les princes, pairs et souverain.

◆ Chevalière : Bague dont le dessus s'élargit en plateau gravé d'armoiries ou d'initiales, ou orné d'une pierre enchâssée. Elle peut servir de sceau.

◆ Particule : La particule ne peut en aucun cas être considérée comme une appartenance à la noblesse. En effet, certains roturiers peuvent posséder une particule. Elle atteste simplement d'une filiation familiale ou géographique. Certaines familles d’authentique noblesse n’ont jamais porté de particule.

Noblesse d'épée

Leurs ancêtres ont eu la force et la brutalité que n'ont pas eu les autres. Ils en ont construit un pouvoir et une dignité qui se sont transmis de père en fils, de génération en génération. C'est la noblesse de race, de la lignée, dont l'ancienneté remonte au moins au premier temps du Moyen-Âge. Ce sont eux qui se battent pour le royaume, qui sont les officiers des armées, et mènent les hommes au combat. Ici, l'importance de la naissance et du lignage prime sur le mérite.

Cependant, il faut noter qu'il existe une grande disparité au sein de cet ordre social. Il faut ainsi distinguer les princes de sang - c'est à dire les hommes les plus riches et les plus importants du royaume - de la noblesse provinciale, parfois très pauvre. Tous les nobles ne sont pas riches, et certains tombent dans le plus grand dénuement suite à une mauvaise gestion de leurs biens, ou à de mauvaises alliances.

Noblesse de robe

D'une manière moins héroïque, la noblesse se fait aussi par ceux qui possèdent suffisamment d'argent pour acheter une particule et un domaine afin de s'extirper de la classe la plus laborieuse. Ou bien, il s'agit de ceux que le roi a récompensé et finalement anobli. C'est la noblesse de robe, tous les magistrats, les parlementaires, tous ceux enfin qui ne font pas la guerre mais qui possèdent une charge dans le domaine du droit, et qui rendent la justice au nom du souverain.

Ainsi, il est possible de devenir noble par de multiples moyens. En effet, le roi peut anoblir n'importe qui par lettres d'anoblissement. En général celles-ci sont envoyées pour les loyaux service d'un personnage à l'encontre du souverain ou bien envers le Royaume de France. ll existe également des charges anoblissantes - qui permettent à des roturiers d'accéder à cette classe privilégié. Ceux-ci subissent souvent le mépris de la noblesse immémoriale. Enfin, pour une jeune fille il est possible d'accéder à un rang supérieur grâce au mariage, notamment avec des nobles ayant besoin d'argent.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chap. 4 - Droits et devoirs des nobles
» Les rois et autres nobles après la guerre de l'anneau
» Des nobles, des nobles, oui mais des Tenryuubitos !
» Dotch et Lilin d'appérault de Cassel
» A triste sire, triste mort.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D'Ombre et Lumière :: 
Tous sous le même Soleil
 :: La table des lois :: Annexes
-