AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RÉ-OUVERTURE DU FORUM !!! Soyez tous les bienvenus !

Nous sommes en avril 1672, la Cour est actuellement installée à Saint-Germain-en-Laye.

 Mathilde de Laubier

avatar
Invité
Invité
Mar 14 Nov - 20:33

Mathilde de Laubier

citation
Prénom(s) : Mathilde, Lucile. ◆ Nom : de Laubier. ◆ Surnom : Répondre ici. ◆ Date de naissance : 17 décembre 1643. ◆ Âge : 24 ans. ◆ Orientation sexuelle : Certainement hétérosexuelle... Enfin je crois. Enfin c'est normal, non ? ◆ Situation matrimoniale : fraîchement mariée. ◆ Métier : Je suis une femme. ◆ Religion : Catholique. ◆ Groupe : Nobles. ◆ Célébrité : Adelaïde Kane. ◆ Crédits : moi.
Eh toi ! Ma jolie, qu'est-ce que tu fais dehors toute seule à une heure si tardive ? Monsieur ? Oh ! Vous m'avez effrayé... Je passais seulement rejoindre mon fiacre. Mon mari doit m'attendre.C'est qu'il faudrait pas qu'il t'arrive malheur ma belle, le vieux Claude peut te raccompagner tu sais ! T'imagine ma mignonne, tu t'retrouves face à deux gars qui s'en prennent à toi, ils pourraient en vouloir à ton argent, à ta vie, à autre chose... Tu ferais quoi ? Je ne pense pas que qui que ce soit s'en prenne à moi. Pourquoi le ferait-on ? Ce me semble incroyable ! Ah j'te l'dis ! Tu s'rais bien contente que j'sois là si ça arrivait. Mais d'ailleurs, j'ai jamais été très physionomiste mais je me souviens pas de ton visage. Tu viens souvent par ici beauté, parce que l'on peut pas vraiment dire que ce soit un endroit très recommandable pour une fille comme toi ? Cela arrive, rarement. Seulement mon fiacre a du dégager la chaussée et s'est un peu éloigné.
Alors, si vous me le permettez, je vais le rejoindre tout de suite. L'heure est tardive et j'ai encore du chemin. Adieu mon cher ! Je vous souhaite une bonne nuit.
Tout commença un beau jour de décembre, le 17 précisément, de l’an de grâce 1643. Monsieur et Madame Charles de Péré eurent l’honneur de presenter Mathilde, leur fille et première née de la famille. Elle était leur plus grande fierté et ils la chérissaient de toute leur âme. Longtemps, ils avaient crus ne pouvoir avoir d’enfants et cela les avaient rendu très malheureux durant des années. Ainsi, à la naissance de la petite Mathilde, ils avaient laissé éclater leur joie et leur bonheur partout où ils le pouvaient. Tout le monde, en France et en Navarre, se devait de connaître la nouvelle. Tous leurs proches furent au courant car ils avaient envoyé des faire-parts, et la nouvelle née était déjà connue à la cour.
 
Ainsi, Mathilde naquit dans une famille aimante et n’aspirant qu’au bonheur. Petite, elle se plaisait à regarder sa mère broder, à suivre son père dans ses parties de chasse dans le domaine, à jouer avec les petites filles des villages alentours. Bien que blonde pendant les 3 premières années de sa vie, la petite Mathilde devint brune comme le jais, ressemblant de plus en plus à sa mère. Elle possédait deux yeux marrons, envoûtants et charmeurs. Ils reflétaient parfaitement l’espièglerie dont elle pouvait faire part parfois.
 
Le jour de ses 8 ans, les parents de Mathilde lui présentèrent Julien de Laubier, le fils d’un de leurs amis. Il avait environ 4 ans de plus qu’elle et ne semblait pas du tout heureux de la rencontrer. Au fur et à mesure que les semaines passaient, la relation des deux enfants s’améliora. Ils étaient devenus amis mais ils se chamaillaient souvent.
Cependant, elle n’apprit que au bout de quelques années qu’elle lui était promise. Elle réagit tellement mal qu’elle refusa de lui parler pendant plus d’un an. Julien savait tout depuis le début... Et il n’avait rien dit ! Elle avait été profondément blessée. Mathilde en voulu également à ses parents. Mais elle revint vite à la raison. Rien n’obligeait les deux adolescents à se marier tout de suite. Ils avaient encore quelques années devant eux. Mais quand elle reparla à Julien, il semblait plus mûr, plus beau, plus adulte. Elle n’avait que 13 ans mais elle tomba sous son charme nouveau.
Mathilde et lui redevinrent proches et entamèrent une relation qu’ils savaient définitive. Mais la jeune femme refusait de l’épouser tout de suite. Elle voulait prendre son temps. Julien n’était même pas majeur et n’avait aucune fonction, ni à la cour ni dans l’armée.
 
À l’âge de 16 ans (1659), la mère de Mathilde l’emmena à la cour du roi pour qu’elle y devienne dame de compagnie de la nouvelle reine. C'était assez dur car elle était la première française de sa compagnie et parlait fort peu espagnol. Elle dut bien vite s'habituer aux mœurs de la cour mais elle souffrait. Julien n'était pas encore auprès d'elle car sa place n'avait pas été assurée auprès du roi. Pendant un an, elle l'attendit. Puis enfin, il fut engagé auprès du roi et, par la même occasion, de sa fiancée.
Mathilde semblait revivre auprès de lui, mais la cour éloignait le jeune couple. Ils manquaient d'expérience. Cependant, enfin, à 18 ans, Mathilde épousa Julien dans une petite église de Paris, dans un quartier famé. Ce fut une petite célébration, sans trop de prestige inutile. Pourtant, pour preuve de son amitié pour la jeune femme, Sa Majesté la reine de France y fit une apparition à la fête. Mathilde ne pouvait être plus comblée. Du moins... Jusqu'à la cérémonie du coucher. Elle fit une découverte horrible : le sexe. Du moins... Ç’aurait put être parfait si Julien n'avait pas semblé aussi à l'aise. Mais quelle femme avait-il pu connaître ? Quand cela ? Elle avait été brisée ; elle le savait, Julien avait déjà consommé. L'aimait-il si peu ? Cette nuit fut sans doutes l'une des pires de sa vie. Tant de douleurs, aussi bien physique que morale. Alors elle n'avait plus qu'une idée en tête, lui donner un héritier mâle.

La toute nouvelle Mathilde de Laubier tenta un certain nombre de fois de tomber enceinte, achetant des onguents, des herbes médicinales, des pommades. Mais rien ne fonctionnait... En plus de deux ans, elle se donnait corps et âme à cette cause, effrayée à l'idée de perdre Julien. Ce dernier tentait de prouver à sa femme à quel point il lui était dévoué et combien il tenait à avoir des enfants avec elle. Mais ils avaient le temps, n'est-il pas ? Ils s'étaient mariés à un âge avancé mais ils étaient encore jeunes.
A 20 ans, Mathilde tomba enceinte. Elle exulta de joie. Enfin ! Elle était comblée. Julien fut très vite prévenu et ils envoyèrent des missives dans leurs familles respectives. Seulement, après cinq mois de grossesse, alors que son ventre commençait à bien se montrer, Mathilde fut alitée pendant quelques jours. Elle pleurait, elle gémissait de douleur. Il se passait quelque chose, elle le sentait ; quelque chose n'allait pas ! C'est alors qu'elle comprit : elle perdait le bébé. Alors qu'elle l'aimait déjà tellement... Elle avait beau prier pour que ce ne soit pas le cas, elle savait bien que Dieu ne pouvait plus rien faire désormais.
Pendant des mois, elle resta cloîtrée. Tout lui semblait fade et voir des enfants la tassait dans son malheur. N'aurait-elle jamais d'enfant ? Était-elle condamnée à voir Julien comme un simple mari et non comme le père de ses enfants ? Elle sombra alors dans une dépression dont elle ne savait sortir. Julien mettait tout en œuvre pour la guérir, ce qui prit plus d'un an. Mathilde restait triste mais elle avait l'espoir d'avoir des enfants de Julien. Elle savait qu'il l'aimait. Et elle voulait lui faire confiance ! Ils déménagèrent alors, toujours à Paris, histoire de changer de quartier et d'air. Et leur histoire d'amour reprit...

Julien, bien que noble, devait continuer à servir le roi au château et Mathilde était restée au service de la reine, qui l'avait soutenu dans ses malheurs. Et le temps passa. A ses 22 ans, Mathilde retomba enceinte. Et refit une fausse-couche. Elle ne sombra pas dans la tristesse mais Julien et elle commençaient à désespérer. Personne n'avaient su pour sa grossesse. Elle n'avait pas voulu prendre de risques et elle avait bien fait. Mais maintenant, elle voulait comprendre. Le couple alla voir un docteur, spécialisé dans les problèmes dits féminins. Il ne détecta aucun problèmes. Ils devaient seulement essayer et essuyer quelques échecs. Au moins, elle n'était pas stérile. Et c'était déjà une petite victoire.

Aujourd'hui, Mathilde n'est toujours pas enceinte, après 6 ans de mariage. Mais Julien et elle sont amoureux comme au premier jour. Ils ne perdent pas espoir et vivent mieux, après les déceptions qu'ils ont pu avoir. .
Pseudo : Mathilde B2C. ◆ Âge : 18 ans. ◆ Trouvaille du forum : Victor Décembre. ◆ Avis sur le forum : *0*. ◆ Le mot de la fin : this is the end !.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mathilde Delbeau [Validée]
» Sounds of Life [Mathilde] -TERMINÉ
» Défis ! Mathilde x Jade
» Connaissez-vous Prison Break ?
» Un p'tit tour, juste pour dire bonjour !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D'Ombre et Lumière :: 
Où règne Dame Fortune
 :: Buvons pour oublier :: V1.1 et V1.2 :: Personnages :: Présentations délaissées
-